Dimanche au café…Athletico 2…

Du café du dimanche matin. Celui de ceux qui traînent.  Pas pressés de commencer. De ceux qui se sont avancés. Rapides, davantage que lève-tôt. Surtout s’il s’agit de ne pas commencer. De commencer sans être soumis. A horaires. A être. A faire. A dire. A sourire. A moucher son nez, doucement. Comme s’il agissait de respirer, d’expectorer, d’éternuer « léger ». Sans se lâcher. Ne pas faire … Continuer de lire Dimanche au café…Athletico 2…

Lado izquierdo, muro a la izquierda en Rekalde.

Son dos. Dos muros a la izquierda que duermen pies con cabeza, barrio de Rekalde en Bilbao. Cubiertos por el viaducto. Como un tejado. Un tejado con el que se carga a cuestas. Por encima de los deportes de pelota.   Dos murallas resguardadas. En un barrio renovado en 1982. Un barrio recubierto, que no teme que el cielo se le eche encima. Un barrio … Continuer de lire Lado izquierdo, muro a la izquierda en Rekalde.

Matin de sportif…

  Quelque part. Peut-être en Euskadi. Sûrement à Bilbao. Rekalde. El Fango. Le Polideportivo, dimanche matin. Dans la brume, le panneau d’affichage encore sous l’effet du choc. La défaite de la veille. Un score contraire : d’abord les points de ceux, celles qui reçoivent. Los de casa : 1. Puis ce qui se déplacent, les visiteurs : 2. La marque de la défaite, encore présente … Continuer de lire Matin de sportif…

Dimanche…

Dans la capitale Biscayenne. En descendant Larraskitu. Une artère d’un quartier populaire, avec ses immeubles pas jolis. De brique. Ocre. De plats parapluies en plastique bleu,  pour abriter le linge qui sèche. Du relief, dont ne manque pas l’ex cité sidérurgique. Des petits commerces, voire des très petits. Des bars pour étancher la soif tout en aiguisant les appétits ; tortillas déclinés en oignons, chorizo, … Continuer de lire Dimanche…

Ezker pareta, fronton con pared al lado izquierdo, mur à gauche à Rekalde

Ils sont deux. Deux murs à gauche qui dorment tête-bêche, quartier Rekalde à Bilbao. Couverts par le viaduc. Comme un toit. Un toit sur lequel on se trimbale. Au-dessus des jeux de balle.   Deux enceintes abritées. Dans un quartier modifié, en 1982. Un quartier chevauché, mais qui n’a pas peur que le ciel lui tombe sur la tête. Un quartier qui tient tête. Ici … Continuer de lire Ezker pareta, fronton con pared al lado izquierdo, mur à gauche à Rekalde

Des vêtements et des plafonds !

  Si la photo ne le montre pas,  la vie de Rekalde, en contrebas, est emplie, remplie, avec ces conversations qui vont bon train- sous l’autoroute- un volume sonore remarquable. Pas très fort,  mais juste un peu au-dessus d’une graduation française moyenne ! Entre le papy, droit comme un « i », le ventre bombé sous son impeccable tee-shirt blanc. L’air un peu martial, même, pour balancer … Continuer de lire Des vêtements et des plafonds !