La fin douloureuse du parapluie

C’est la complainte du parapluie. Une vie passée à parer. Une ambition dévorante, qui conduit sûrement à la défaite. Celle du pare-brise, du paratonnerre, celle enfin du pare-soleil. Tous ces ustensiles qui se sont attaqués à des montagnes. Des astres, voire. Pour celui-ci, l’échec patent est retranscrit encore plus durement. Même pas enfoui dans sa sépulture. Même plus à l’abri des regards. Les barreaux ajoutent … Continuer de lire La fin douloureuse du parapluie

« Jamais content »…

29 degrés. Les plages bondées, ce dimanche. Pas moyen de se trouver un petit carré de sable dans l’après-midi. Du sable chaud- à priori sans légionnaire !- qui fait marcher sur la pointe des pieds, comme ces dames avec les chaussures à l’intérieur. Une démarche sinueuse, pour passer entre les seins nus, vêtus, bronzés, affalés, rebelles, beaux… Moi, je regarde. Bon, j’évite de rester prostré, … Continuer de lire « Jamais content »…

« Un petit coin de parapluie…

…contre un coin de paradis »*. Un immeuble de Mary Poppins. Pour décoller et s’envoler. Le cœur léger. Une magie des lieux revisités par Walt Disney ;  inimaginable. En fait de Mary Poppins, des parapluies cloués aux parois verticales. Pas sujets au vertige, mais pas vraiment des aventuriers, non plus. D’utiles parapluies, qui permettent au linge de sécher dehors…à l’abri. A croire que nous sommes en … Continuer de lire « Un petit coin de parapluie…