La fin douloureuse du parapluie

C’est la complainte du parapluie. Une vie passée à parer. Une ambition dévorante, qui conduit sûrement à la défaite. Celle du pare-brise, du paratonnerre, celle enfin du pare-soleil. Tous ces ustensiles qui se sont attaqués à des montagnes. Des astres, voire. Pour celui-ci, l’échec patent est retranscrit encore plus durement. Même pas enfoui dans sa sépulture. Même plus à l’abri des regards. Les barreaux ajoutent … Continuer de lire La fin douloureuse du parapluie

Cafés

Ici, les pauses-café ne correspondent pas forcément à la dite boisson. Éliminons de suite le « crème » qui est loin du compte. Les cafés ne sont pas frappés, plutôt compris dans des formules petit-déjeuner. Le rhum, oui, le rhum se présente, lui, sous diverses formes. Séduisantes. Avec du citron vert, sans, des glaçons, deux pailles. Des effets qui succèdent à un travail de tassement du citron … Continuer de lire Cafés

Tomate (2)

Allez au marché! Même si ce n’est pas le Temps pour être différent de ses semblables. Allez au marché! Même si c’est l’Hiver, l’hiver de la pensée. La pensée courte. Non aux pauvres, aux noirs, aux gris, aux blancs, aux blancs-blacks-beurs,  aux verts, aux rouges, aux jaunes à ceux que Vercingétorix n’a pas reconnus, aux migrants, aux immigrés, aux émigrés, aux émigrants. Non aux chômeurs, … Continuer de lire Tomate (2)

BOPB 20 SUALG 17 ou Biarritz dans les airs, Agen au sol

La présentatrice d’Aguilera démarre fort avec un « ravie de vous voir aussi nombreux », qui nous ferait presque oublier le froid… Le Biarritz Olympique Pays Basque donne le coup d’envoi. Il enchaîne les temps de jeu. Agen organise ses lignes; un ou deux joueurs au plaquage, neuf ou dix en premier rideau, un pour couvrir cette ligne, c’est à dire en second rideau, et deux au … Continuer de lire BOPB 20 SUALG 17 ou Biarritz dans les airs, Agen au sol