1936, cinéma y España…

En sortant de l’Atalante, aprés avoir expédié la « lettre à Franco »… Passent les « viva la muerte » ;  tout un programme !!! Comme une « fin » frénétiquement scandée, la hâte d’un au-delà, si heureux, si doux… Cette perspective de tolérance, de bienveillance, de lumière, dans une ambiance feutrée peuplée de hiérarques. Les mêmes. Ceux de toujours ; deux mille ans et plus de présence. D’ancienneté. Celle qui … Continuer de lire 1936, cinéma y España…

Salamanca…Santander

Dans notre chronique du 27 mars 2017, il est question de Millan Astray, ce militaire espagnol, apostrophé par Unamuno, dans son discours célèbre. Je l’ai « retrouvé » à la Bodega Cigalena », à Santander. Beaucoup trop d’honneurs pour ce type, de trôner ainsi parmi de si belles bouteilles. Des vins délicieux, célèbres, sages, forts, tourmentés, exprimant les qualités du Terroir… Une carte du vignoble de Bourgogne, dans l’entrée, … Continuer de lire Salamanca…Santander

Salamanca, variations sur les neuf bouteilles de bière

Elles sont neuf bouteilles de bière. Posées sur des nappes rouge, en tissu, que le vent soulève. Discrètes comme toujours. Elles viennent de participer à la conversation, aux conversations, d’une intime façon. En effet elles n’ont pas versé dans des verres. Émoustillées encore par ces bouches juvéniles et ardentes. Elles devisent, sans prêter attention aux passants. -« Qu’il est con, mais qu’il est con, dit la … Continuer de lire Salamanca, variations sur les neuf bouteilles de bière

Salamanca; laissez passer les p’tis papiers…

A Salamanca, des papiers jonchent le sol des cafés; pas partout loin s’en faut. Ils forment au sol une ligne qui serpente, au bas du comptoir. Une bordure blanche mouchetée de jaune qui agrémente le carrelage. C’est bon. Oui, c’est bon. Un peu plus tard, un coup de balai emportera cette guirlande éphémère. Paisiblement. Dans la quiétude de l’après-midi. Même s’il porte mal son nom, … Continuer de lire Salamanca; laissez passer les p’tis papiers…

Carnet d’Espagne : Salamanca

Salamanca*, la plaza Mayor. Majestueuse. Jolie la nuit, par temps gris ou sous le soleil. Hermosa. Des tapas, des cafés-rarement « solo », plutôt accompagnés de lait…Des portes majestueuses, des étudiants, des conversations d’ailleurs, de France aussi. Unamuno* est cité; un homme de passions animé par de multiples contradictions. Le 12 octobre 1936, le jour de la « fête de la race », il prend la parole après le … Continuer de lire Carnet d’Espagne : Salamanca