Comme « ils » parlent, à France Culture, ce matin et ailleurs…

Son sourire s’entend clairement. Professionnel. Alliot-Marie était remarquable dans ce domaine. Une façon de sourire, sans à propos. Même pour dire une méchanceté. Pour désarmer une critique. Ce sourire-politique. Travaillé, pas poli. Comme une inspiration avant de s’élancer. Peut-être même un procédé, destiné à faciliter une recherche active. Parfois, les yeux qui montent, dans une posture de voltige aérienne. Pour aller chercher dans le passé, … Continuer de lire Comme « ils » parlent, à France Culture, ce matin et ailleurs…

Les grues…(1 &2)

…Sont entrées dans Saint-Palais. Cela donne un vacarme désagréable entre trois heures et neuf heures du matin. Ça grince, ça couine, le même cri qui se répète, amplifié. Des heures durant.Dans la brume, ici, une sorte de musique lancinante venue des cieux, qui ne dit pas son nom. Du mouvement que l’on devine, sans apercevoir les oiseaux proches. La vie est mal faîte, me direz-vous. … Continuer de lire Les grues…(1 &2)

Place du Général de Gaulle, Saint-Palais

Il n’est pas forcément content, le Général. Place éponyme à Saint-Palais. Oui. Place éponyme, bien pour l’ego. De ceux qui restent, surtout. Deux salons de coiffure. Même avec la mention « styliste » ou « visagiste », ces lieux ne font jamais vibrer les dégarnis. Une agence de travail temporaire; le travail, c’est tellement cher, qu’on le distribue en tranches pas toutes épaisses! Un restaurant, douce halte sous les … Continuer de lire Place du Général de Gaulle, Saint-Palais

Le foot à l’Elysée

Il fallait passer à l’Elysée. Saluer le locataire, qui vit là en couple, comment l’ignorer ?!… Il fallait passer là, par cette case. Le locataire avait des choses à dire, encore et encore. Des choses à affirmer, façon branchée avec ce social qui « nous coûterait un pognon de dingue », des choses à lancer pour gagner les réactionnaires et les français les plus conservateurs :  l’idée … Continuer de lire Le foot à l’Elysée

Un beau matin

C’est à Zumaia. En Guipuzcoa. Une station balnéaire. Zuloaga y séjournait. Zuloaga, un artiste peintre. Du côté des nationalistes…Peut-être eut-il fallu qu’il s’assît sur l’autre banc. Pour changer son regard sur le cours des choses, le cœur des femmes, des hommes. Peut-être. Sûrement  que ces deux bancs pourraient être occupés par des enfants ou des parents. Chacun ayant le choix de faire face à l’océan, … Continuer de lire Un beau matin

Piquets…

De la végétation. Oui. Mariée de force au béton. Assignée à résidence. Pour agrémenter la place. Abriter les rêveries de promeneurs, pas forcément solitaires. Pour donner une idée de « toit », différent de celui de l’autoroute toute proche. Des corps noués. Noueux. Entortillés. Des créatures qui ne voient même pas l’autobus passer. Ou aprés coup. De la végétation. Figée dans la ville. Pour jalonner la place. Des … Continuer de lire Piquets…

Une envie…

Une envie qui arrive vite. Très vite aprés que le numéro sonne. A l’autre bout du fil. Une créature artificielle. Une machine en somme. Quelqu’une qui ne va pas s’énerver. Quelqu’une qui n’a pas la voix rauque. Ou suave. Quelqu’une qui ne fume pas. Quelqu’une qui répond. En me posant une nouvelle question, à chaque fois. Quelqu’une qui ne comprend pas forcément du premier coup. … Continuer de lire Une envie…

C’est un petit jardin

  C’est un jardin. Né entre l’escalier et l’autoroute. En pente. De parents inconnus qui revendiquent l’usufruit. En pente, pas douce. Pas caché, mais un peu plus que discret. Un lopin de fortune. Du jardinier on pourrait penser à son infortune. Ou bien comme une réminiscence de conte ancien… « Il y avait une fois un paysan adroit et rusé, dont les bons tours étaient connus à … Continuer de lire C’est un petit jardin