D’Amphibie au Pays Basque …

C’est l’époque des batraciens. Désormais nommés amphibiens. Amphibiens pour désigner des formes semi-aquatiques. Les crapauds stationnent ainsi sur la départementale : entre l’ air-con du prétentieux qui sait tout mieux que tout le monde et te regarde de haut, l’air ahuri de l’innocent qui découvre que l’asphalte ne glisse pas et que le trajet d’un bas-côté à l’autre est si long…Pour une issue souvent fatale. … Continuer de lire D’Amphibie au Pays Basque …

Péripéties et visions d’ici

Le mardi soir, cette vision d’aisselle renversée, au-dessus de Mauléon Licharre. Entre deux hauteurs. Une aisselle peuplée d’arbres. Des arbres baignant dans un halo lumineux. Superbe. Fugace. Un instant à caresser. Jeudi, les moutons en bande, dispersés, regroupés. Du vert pâturage, du noir d’aprés écobuage. Les pour, les contre. L’interdiction du préfet. J’imagine l’impact sur quelques-uns. L’agacement chez d’autres. Elle est assise à l’extérieur. A l’aéroport … Continuer de lire Péripéties et visions d’ici

Deux arbres abattus

Sur la départementale onze, cette fin de journée. Entre Mauléon-Licharre et Saint-Palais. Des montées, des descentes. Des pentes qui virent. Des virages qui grimpent. Un feu clignotant pour que les vaches traversent pour changer de parcelle. La voiture arrêtée, en face. Pas d’enfants sur lesquels veiller, vers ou en sortant de l’école. Non. Des bovins. La femme, bâton en main, discute avec l’automobiliste arrêté. Je … Continuer de lire Deux arbres abattus

DiMaggio, Monroe là-bas, ici…

Ce matin, lecture du quotidien « L’Equipe », à Saint-Palais. Les chevaux n’ont pas encore démarré leur journée. Les turfistes ont le bon tuyau. Je mettrai bien une pièce sur le neuf. Des verres de blanc, de rouge, de pétillant. L’eucharistie païenne, célébrée au PMU. Des commentaires sur les matches de rugby de la veille, et de ceux à venir. Je parcours le journal depuis la fin. … Continuer de lire DiMaggio, Monroe là-bas, ici…

« Joueur de blues…au Connemara »

C’est la course cycliste à Saint-Palais. Des hommes rouges, doudoune et casquette. Podium et structure gonflable, rapidement sur pieds. La journée démarre en fanfare, radio-phoniquement s’entend. Je me retrouve « joueur de blues », au lever. Joueur debout, de boue, de bouse, passe encore. A moins qu’il ne s’agisse d’ une mélancolique intonation. Oui, plutôt de ce côté-là, en fait. Quant à envisager un exil, fut-il au … Continuer de lire « Joueur de blues…au Connemara »

Pause

Le sol est détrempé. Depuis quelques heures. Un aprés-midi, en fait ;  c’est le répit. Il ne tombe rien. Soit le robinet est fermé. Soit occupé à pleuvoir ailleurs. Tout est délavé. Des oiseaux impassibles, dans une posture pensive. D’autres, sans vergogne, regardant sous les jupes des vaches. Quelques hérons garde-bœufs, semble-t-il. Nous allons quitter « Janvier », sûrement déjà un bon signe. Les automobiles semblent moins … Continuer de lire Pause

Divagations sous contrôle au Pays Basque

« Il pleut, il pleut bergère… ». Tout fout le camp! Y’en a pas une pour rentrer ses blancs moutons. Pas une. Si, de temps en temps un individu en quad, un accompagnement pour changer de parcelle. Des migrations contrôlées. Prévues. « Il pleut, il pleut bergère… » Je les admire, ces blancs moutons. Impassibles. La laine sur l’épaule, une marque de textile grossière-qui en bleu, qui en rouge », … Continuer de lire Divagations sous contrôle au Pays Basque

C’est parti !

Ça y est, c’est parti. Il pleut. De l’Euskadi, dans le texte. De l’eau qui dégouline. Qui ne lâche pas l’affaire. Les fenêtres offertes. Criblées de gouttelettes. Les pneumatiques qui roulent en faisant du bruit. De l’eau, d’en-haut. De l’eau, en-bas. De l’eau. Les couillons qui viendront plus tard… »Qu’est-ce-que c’est vert ! »…Ça pour être vert, c’est plutôt bien parti. Faut dire que l’arrosage automatique est … Continuer de lire C’est parti !

Animaux dedans

C’est l’hiver. Il ne fait pourtant pas froid, ici. C’est quand même l’hiver. Les animaux sont rentrés. Il y a bien deux ou trois troupeaux de moutons, dehors encore. Une grosse tête d’épingle sur laquelle on aurait collé des cheveux de laine. Le tout posé sur une toile verte, un peu abrupte. Avant Hiribehere, les vaches, depuis leur quartier d’hiver, regardent passer les voitures. Elles … Continuer de lire Animaux dedans

Dive bouteille

Vestige du dimanche matin. Moitié pleine et moitié vide. Plus de bouchon. Une invitation à un petit-déjeuner « malté ».  Lait et café hors sujet. Chocolat ignoré. Moitié pleine. De ne pas avoir été bue, en entier. Peut-être des réflexes sauvegardés, pour rentrer. Moitié vide, d’avoir tellement étanché sa soif avant, dépassé voire, qu’il en reste encore. Moitié pleine. D’un contenant, posé là, oublié peut-être…Dissimulé voire. De verre … Continuer de lire Dive bouteille