Automne proche à Saint- Palais

Ils figurent des peuples. Des populations, ce que certains nomment « les gens ». Ils vont, sur des parcelles qui leurs sont dévolues. Chacun a connu son heure de gloire. Les tournesols, fiers, et désormais tristes. Piteux. La récolte toute proche. Un peuple en déshérence, droit, les cervicales qui ne supportent plus la fleur. Quelques camps, quelques champs, de créatures qui ont cessé de briller, de défier … Continuer de lire Automne proche à Saint- Palais

Issue

Un mur de briques. Une autre brique dans le mur. Avec une bordure peinte en ocre. Et une porte. Une porte d’entrée. Bien encadrée. Une porte qui donne…Ou pas. Envie d’entrer. Pour se retrouver nez à nez avec une entrée, un couloir, deux portes, de la place perdue. Une rue étroite desservant des cubes appelés « chambres », « salon », « cuisine », salle de bains ou d’eau. Des objets, … Continuer de lire Issue

Itxassou Rolling

A Itxassou, on figure des ralentisseurs sur lesquels il est conseillé de roller. C’est le surf, version « intérieur des terres ». Le béret pour coiffer le monsieur. « Notre béret a fait le tour du monde » chantait Perchicot en 1931. Il n’imaginait pas qu’un peu plus tard, il s’agirait de faire du skate-board, avec. Il est vrai, que dans ce pays, « on est comme en vacances, durant … Continuer de lire Itxassou Rolling

Carnet de route, de doutes (1)…

La Rochelle-Nevers-Louhossoa… Quittant la cité résistante, offerte à tous les vents. Très prisée en cette fin d’année. Avec son rugby vainqueur, de port de ballons et d’attaquants. De beaux joueurs qui vont devant, derrière, fulgurants. Un équipage qui fait chavirer Marcel Deflandre et au-delà, bien au-delà. La Rochelle dans le vent, frais, très frais. Un air du large, un appel qui fait du bien. La … Continuer de lire Carnet de route, de doutes (1)…

Rekalde, Bilbao, dimanche aprés-midi

  Je ne hais pas les dimanches. Au contraire. Ils ne ressemblent pas aux autres jours. La nuit va tomber sur Bilbao. Hier plombée par du gris sombre, d’une immense tâche grossière, menaçante, en guise de voûte. Aujourd’hui les cieux sont plus cléments. La nuit vient prendre son tour, mais discrètement. D’ailleurs l’éclairage artificiel-celui de la sécurité des bonnes âmes et des autres aussi-et celui … Continuer de lire Rekalde, Bilbao, dimanche aprés-midi

Récits déglingués de peu…

Les lits nouveaux sont arrivés. Moelleux, ou pas. Doux, dur, d’eau, de sable, de cailloux, d’herbe. A commandes numériques. Ce qui pourrait se traduire par une télécommande avec des chiffres indiquent des programmes. Mais dans cette situation, évidemment, c’est l’écran frontal de la chambre, sur lequel s’affichent les différents programmes, qui officie. Votre regard, s’arrête sur un programme, vous confirmez votre choix, par un clin … Continuer de lire Récits déglingués de peu…

Le Monsieur te dit (5)

L’appel était imminent. Monsieur Gata allait apparaître sur le grand écran, dans la chambre. Un écran recouvrant entièrement une paroi. Neuf mètres carrés. Ramené à la superficie du logement, cela faisait beaucoup. Une cuisine de dix mètres carrés avec un lave-linge, une salle d’eau de cinq mètres carrés, une chambre de douze mètres carrés avec un meuble pont. Ce dernier point avait constitué un choix … Continuer de lire Le Monsieur te dit (5)

Variations sur le thème de la lingère

  Une cour intérieure. Un fil à linge. Du tissu suspendu. Une énigme. Joli mot « énigme ». Pour évoquer les sous-vêtements, allongés et étirés par des formes affaissées. Pas exclusivement des fesses. Si d’aucuns, en effet,  les voient s’étaler, glisser le long des cuisses, d’autres  les voient se réduire, comme un fruit qui ne s’exprimerait plus qu’en noyau, les fesses.  Des bouts d’étoffe forcément rassurants, même … Continuer de lire Variations sur le thème de la lingère

15 Août et aprés

Venue d’on ne sait ou, une musique. Le Concierto d’Aranjuez, une version « bon marché », du style musique d’ambiance, qui vous transporte pendant quelques minutes, l’air de rien. Sans vous prendre, vous étreindre, en vous accompagnant pendant vos tâches ménagères, comme un témoin qui resterait sur la pointe des pieds…De ceux qui ne veulent pas gêner et qui vont vous emmerder durant toute la matinée ! … Continuer de lire 15 Août et aprés