« Je ne suis pas d’accord… »

Les aéroports, comme les gares, constituent un lieu d’exploration sans pareil. La chaleur, l’annonce scandée en permanence à Montparnasse « en raison d’une panne électrique survenue le 27 juillet… ». A la fin, la voix féminine nous indique qu’il vaut mieux décaler son départ, que l’achat sera remboursable dans une période de 60 jours. Du marteau-piqueur en prime, pour sortir de la torpeur. De la bouftance, partout … Continuer de lire « Je ne suis pas d’accord… »

« Y’a des matins comme ça »…

Oui, je dois l’avouer. J’étais parti pour une tournée du lundi matin, entre cafés et ballons, avec des commentaires à l’emporte-pièce. Du moins je l’espérais. Quelques paroles bien acérées, des haussements d’épaule, des sourires convenus et quelques écarts de langage. Des conversations de bistrot, comme un air populaire. Sauf, que ce lundi matin, Cambo-les-Bains prend son temps. Les forts en thème ne sont pas là, … Continuer de lire « Y’a des matins comme ça »…

Avec elle

Une fin de semaine d’errance contrôlée. De divagation elliptique. Une façon de se sentir « libre ». De s’adonner au jeu et à sa passion, dans un rectangle d’herbe avec beaucoup de circulation. Des collisions, comme on dit désormais en parlant de « rugby » et des joueurs-tamponneurs. Des gens de l’hémisphère sud, issus du Pacifique. Au pays de Cervantés. Bientôt la tortilla avec du lait de coco… Comme … Continuer de lire Avec elle

Le G3

Ils sont arrivés, conviés à Bilbao en toute discrétion. Il y avait le Soleil. Décontracté, chevelure flamboyante, jean et chaussures de sport, chemise blanche déboutonnée, veste en lin. Tenue d’été. Lunettes de soleil. Beau comme un astre. Une véritable attraction, comme il entrait dans l’hôtel Carlton. La réception en émoi, le personnel de service, se poussant du coude pour le voir, l’apercevoir… Le Ciel, ensuite. … Continuer de lire Le G3

Café

Elles sont assises côte à côte. Bien mises, avec soin. Des bijoux, un peu. Des doigts fins et longs qui pourraient aimer caresser. L’allure décontractée, du jean et des baskets de marque, impeccables. Pas des trucs qui vont en footing ou rando. Des cheveux courts. Un maquillage léger aussi. Une étole qui dévoile l’épaule, une noire bretelle…Déjà une incitation au voyage. La conversation va bon … Continuer de lire Café

Emploi du Temps…

« …Ça fait 29 959 200 minutes Que j’emploie mon temps à faire des gammes Des entre-chats, des symphonies Sur le corps désiré des femmes Aimantes, aimables, amantes Amies… » Un bel exemple d’emploi du temps, chanté par Higelin. De quoi regarder le calendrier benoîtement. Ne pas barrer les jours, ni les semaines. Au contraire, les voir défiler les garder en images, en mémoire, en frissons. Revenir … Continuer de lire Emploi du Temps…

Arrêt ?!…

Et le monde. La marche du monde. S’est-elle ralentie ? Adoucie ? Apaisée ?…Accélérée au contraire ? Dans le « Correo de Bizcaya », ils donnent la parole aux femmes. Avec des petits bandeaux en page « Sport ». Dans le Larousse, une définition du mot « bandeau ». bandeau : bande, linge que l’on applique sur les yeux de quelqu’un pour l’empêcher de voir. Agur. Continuer de lire Arrêt ?!…

Nos enfants…

Il n’y a pas que ceux de la télévision. Une émission de plus. Nos enfants, dans cette chronique, sont ceux du XV de France. A la faveur d’événements planétaires, européens, médiatisés, très médiatisés, surveillés, décryptés par des spécialistes, comme par le commun des mortels,  il leur arrive d’entrer en collision. Normal, pour des joueurs de Rugby. Ils entrent en collision, vite, moins vite, de plein … Continuer de lire Nos enfants…

Dimanche…

Dans la capitale Biscayenne. En descendant Larraskitu. Une artère d’un quartier populaire, avec ses immeubles pas jolis. De brique. Ocre. De plats parapluies en plastique bleu,  pour abriter le linge qui sèche. Du relief, dont ne manque pas l’ex cité sidérurgique. Des petits commerces, voire des très petits. Des bars pour étancher la soif tout en aiguisant les appétits ; tortillas déclinés en oignons, chorizo, … Continuer de lire Dimanche…