Bois au Pays Basque…

Des camions, des véhicules de transport de bois. Avec des remorques, souvent en deux parties. Des rondins, rangés dans la largeur. Dans la longueur. A croire qu’ils ont découpé toutes les forêts du Pays Basque. Ou qu’il s’agit de chauffer la planète. Un grand feu de joie pour perturber le ….virus. Peut-être que les aizkolari ne connaissent pas le chômage. Du bois, donc. Dont on … Continuer de lire Bois au Pays Basque…

Ecolocture

Prendre une plage, la vider…Euh, non, prendre une plage vide…Non, pas bon…Prendre sa place sur la plage…Pffffff S’asseoir sur le rebord de pierre. Dos aux passants qui passent, sur la Concha. Après avoir cependant vérifié que le lampadaire, éclaire. Plutôt un job normal de lampadaire, mais tant de sots font mal leur métier, alors un lampadaire qui éclaire, c’est bien. Très bien même. Lire, s’adonner … Continuer de lire Ecolocture

Bar(rés) matins…

Ils sont du matin. Avant les neuf heures. Une ombre dans mon dos, une entrée sur la pointe des pieds. Un imperméable, l’anonyme reconnu. Servi avant même que de saluer. Un petit verre, long. Un tube d’alcool. Un tube expédié. Posé, enlevé. Bu. Englouti. Sauve qui tube. Ce doit être l’un des premiers de la tournée. Le buveur,  triomphe modeste, comme un champion qui enchaîne … Continuer de lire Bar(rés) matins…

Iraila, bi kostuen

Des canards se précipitent prés du port, à Gernika. Des poissons aussi. Apparement, ils se partagent le territoire sans se quereller. Au bout de l’estuaire, ou pas loin du commencement. Enfin, ça dépend si l’on considère la chose, côté « canard » ou « côté  « poisson ». Les fêtes d’Errenteria sont passées. Les bateaux d’Elantxobe et d’ailleurs aussi. Les joies de l’effort, les bras en cadence pour exciper le … Continuer de lire Iraila, bi kostuen

La fête…

La fête bat son plein. Une expression consacrée. Une expression, toute faîte, comme ça. Livrée, posée, installée en quelques lettres. Un truc qui tombe bien. Qui a sa place, sans forcer. Pour commencer un texte, ou bien au milieu, peut-être à la fin, aussi. La fête bat son plein. Cela fait une semaine que l’espace du grand parking gratuit a été réduit au quart. Les … Continuer de lire La fête…

Le cheval du monsieur

      Il est arrivé, à pieds. Tranquillement. Avec des chaussures de marche. Un pantalon court, une chemise bleue ciel. Des chaussettes montantes. Un scout ; version adulte. Hâlé par tant de jours au soleil. Le sac à dos bien rempli. Il était midi, un peu dépassé. Il s’est mis à échanger, très vite, avec deux personnes. Finalement. Il a accepté. Non, pas lui, … Continuer de lire Le cheval du monsieur

Bayonne, Biarritz le 28 ème jour

Bayonne, 77 points, quatrième au classement. Biarritz, 65 points, neuvième au classement. Les chiffres sont là. Quelques jours aprés le titre de champion du monde du Pays Basque, fêté, proclamé. Quelques jours aprés l’insupportable défaite, devant quinze mille personnes à Jean Dauger. Une deuxième vague Biarotte, aprés la première vers Aguilera. Des irréductibles suiveurs Rouges et Blancs, fiers, criant leur joie. La foule Bayonnaise, muette, … Continuer de lire Bayonne, Biarritz le 28 ème jour

Bayonne : 24 Biarritz : 17

Le match, donc. Sous les couleurs d’avril. Souvent les plus belles. Du soleil. La montagne basque recouverte de sucre glace, léché par endroits avec gourmandise. Le noir de l’écobuage qui favorise le contraste, quant au vert décliné ici en tant de nuances…La parade des tracteurs bat son plein. Ces amoureux viennent témoigner à la Terre de leur attachement. En semant, griffant, caressant, c’est selon. L’odeur … Continuer de lire Bayonne : 24 Biarritz : 17