Iraila, bi kostuen

Des canards se précipitent prés du port, à Gernika. Des poissons aussi. Apparement, ils se partagent le territoire sans se quereller. Au bout de l’estuaire, ou pas loin du commencement. Enfin, ça dépend si l’on considère la chose, côté « canard » ou « côté  « poisson ». Les fêtes d’Errenteria sont passées. Les bateaux d’Elantxobe et d’ailleurs aussi. Les joies de l’effort, les bras en cadence pour exciper le … Continuer de lire Iraila, bi kostuen

La fête…

La fête bat son plein. Une expression consacrée. Une expression, toute faîte, comme ça. Livrée, posée, installée en quelques lettres. Un truc qui tombe bien. Qui a sa place, sans forcer. Pour commencer un texte, ou bien au milieu, peut-être à la fin, aussi. La fête bat son plein. Cela fait une semaine que l’espace du grand parking gratuit a été réduit au quart. Les … Continuer de lire La fête…

Refaire le chemin à l’envers

Juillet 2019 Au bord de l’état français. De l’autre côté de la Bidasoa. Deux ss , dont un qui a coulé durant la traversée. Les préposés, derrière leur table avec écrans, évidemment. Des empreintes, des documents pour prouver que l’on vient d’une contrée. D’autres documents pour entrer dans l’autre contrée. Sans trop d’encombres. De l’informatique, de la bureautique, du connectique. Et « el veintitres » scandé à … Continuer de lire Refaire le chemin à l’envers

Le cheval du monsieur

      Il est arrivé, à pieds. Tranquillement. Avec des chaussures de marche. Un pantalon court, une chemise bleue ciel. Des chaussettes montantes. Un scout ; version adulte. Hâlé par tant de jours au soleil. Le sac à dos bien rempli. Il était midi, un peu dépassé. Il s’est mis à échanger, très vite, avec deux personnes. Finalement. Il a accepté. Non, pas lui, … Continuer de lire Le cheval du monsieur

Tombé de haut

Il est tombé. Au sol. Emporté dans des gravats épars puis rassemblés dans une benne quelconque. Une vie, et puis sa conclusion. Une fin de plongeoir. Un qui avait l’habitude de regarder les choses et les gens d’en haut. Comme une rampe de lancement pour décoller. Pour aller plus haut, avant d’entrer dans l’eau. Le plongeoir de la piscine de Saint-Palais ne verra pas 2019. … Continuer de lire Tombé de haut

Souffleuse et coquille

Saint- Palais. Les chemins de Saint-Jacques qui se rejoignent. Le bel espace, le très bel espace « Chemins Bideak ». Au commencement de la route de Gibraltar. Toute une incitation en un mot. Une destination. De nouveaux horizons. La souffleuse sévit, ce matin encore. Faut dire que l’esthétique est conforme à celle des pèlerins. Un équipement, comme un sac à dos, un voyage Place du Général de … Continuer de lire Souffleuse et coquille

J’écris pas peu…

Faut pas croire. J’écris. Oui. Mais je montre pas tout. Sinon, on va me piquer mes mots. Et là…Donc j’écris caché. J’écris couché. J’écris assis. J’écris. Pas avec une craie qui crisse. Et provoque des frissons, comme si l’on m’ôtait l’épiderme. J’écris. Sans encre. Sans ratures. Je ne vaux même plus quelque gifle perdue, lorsqu’à ces surcharges s’ajoutaient des tâches d’encre. Ces gifles, qui venaient … Continuer de lire J’écris pas peu…

Premier mois en « -bre »

C’est parti. Une rentrée scolaire. A faire. Avec un cartable, que l’on ne nomme plus ainsi. Des affaires, belles, neuves. Des listes dont les parents s’emparent, pour rentrer, eux aussi, dés août, en supermarché. Une rentrée scolaire que je ne voudrais pas faire. Plus tard, sans doute, quand mes mains trembleront, et que mes cannes maigrichonnes me supporteront capricieusement, y repenserai-je avec le sourire…Plus tard. … Continuer de lire Premier mois en « -bre »

Parité bien ordonnée…

Ainsi, dans un mimétisme confondant, le Biarritz Olympique a, lui aussi, réalisé un match « nul ». Un match de jeudi, venant aprés le match du dimanche. Vingt-huit points, deux fois à Jean Dauger, trente-trois points deux fois à Aguilera. Les Biarrots n’ont pas marqué les derniers, ils ont plutôt concédé ce que les Bayonnais avaient arraché. Pour le reste, le temps nous éclairera. Comme il se … Continuer de lire Parité bien ordonnée…