Conversations…

Là, là tout de suite, la discussion n’est pas entre douceur humide ou froid sec. Non, ç’aurait été trop simple. Douceur humide, couleurs  vertes au Pays Basque, tout ça, ça y est, vous vous remémorez ?!… Ce froid que l’on ne connaît pas et qui nous va si bien, parce qu’au moins les microbes, et c’est plus sain, et patati…Non, cette question fondamentale, maintes fois … Continuer de lire Conversations…

Vert Itxassou

Un témoin fabuleux. Le paysage. Le paysage et ses couleurs. Non, ses teintes, plutôt. Parce que la couleur fondamentale est le vert. Avec des créatures qui valorisent le paysage. Ce petit parc à cochons. Odeur garantie. Terrain boueux. Noir. L’on dirait que la terre a été conscieusement retournée. Les porcins sortent de leur maison, ni en pierre, ni en paille, ni en carton. Non. Une … Continuer de lire Vert Itxassou

Abrazo

…Et l’étreinte vient. Forcément fusionnelle. De s’être longtemps retenus. D’une célébration, tout à la fois d’attente et de crispations, de délivrance et de joie, de bras qui s’étaient oubliés – ce qui est facilement compréhensible s’agissant de nos ancêtres… Nous avons l’avantage d’avoir pris notre destin, à bras-le-corps. D’un William Webb Ellis, « avec un parfait mépris pour les règles de football, tel que joué à … Continuer de lire Abrazo

Itxassou Rolling

A Itxassou, on figure des ralentisseurs sur lesquels il est conseillé de roller. C’est le surf, version « intérieur des terres ». Le béret pour coiffer le monsieur. « Notre béret a fait le tour du monde » chantait Perchicot en 1931. Il n’imaginait pas qu’un peu plus tard, il s’agirait de faire du skate-board, avec. Il est vrai, que dans ce pays, « on est comme en vacances, durant … Continuer de lire Itxassou Rolling

L’impôrapluie…

Le pire est certain. Ils sont en manque d’idées. Ils choisissent des choses compliquées. Taxer les téléphones, les ordinateurs, les écrans mobiles.  Et quand ils s’éloignent de leur axiome de base…Ils déclinent. L’axiome de base ?!  « Il faut prendre l’argent là ou il se trouve, chez les pauvres. D’accord ils n’en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux. » Ces braves gouvernants. Ils essaient de … Continuer de lire L’impôrapluie…

Ezpeleta ; Espelette en trois points

D’abord l’accès. Un joli village à traverser. A pieds. Sans véhicule, ni monoxyde. Monoxyde est pourtant un joli mot, je trouve. Malheureusement, il recouvre du « pas bon » pour nos poumons, ni le reste d’ailleurs. Mais « monoxyde », j’aime bien. « Oxyde » également. « Oxyde »;  un composé résultant de la combinaison d’un corps avec l’oxygène. Pour prévenir l’oxydation d’une barrière métallique, forcément hostile, il a été conçu, ici, un … Continuer de lire Ezpeleta ; Espelette en trois points

« A demain ! »

  Espelette est un village que l’on « traverse ». Pas nécessairement en voiture. Là, il est plutôt contourné. Mais même le dimanche, ce lieu est peuplé de piétons consommateurs. Il y en a pour tous les goûts, c’est-à-dire « sucré » et « salé ». Du piment, évidemment, que l’on accroche aux façades- super ! – du piment décliné consciencieusement sous toutes les formes. En poudre, dans des boissons, dans … Continuer de lire « A demain ! »