Confiniment (10)

Bien entendu. Evidemment que j’allais aborder le sujet. C’était sûr. Parce que sur ce sujet, d’entre tous, j’ai mon mot à dire. Et même cette sensation sauvage, de baigner dedans, d’être né avec, d’en être issu. Si, comme le disent les Argentins, à propos du football, c’est l’activité qui choisit ses pratiquants, alors je peux dire que le rugby m’a choisi. L’ovale en a choisi … Continuer de lire Confiniment (10)

Confiniment (7)

Et les jours se succèdent. Ceux de la fin de semaine, ne revêtent pas leurs plus beaux habits. Rentrés dans le rang, qu’ils sont. Pas davantage d’occasion de sorties, les stades, les salles de concert, les débits de boissons qui ne créditent plus…Et ça ne fait pas de grand frisson, comme chantait tant certain. Confinés. C’est-à-dire que l’on voit notre fin, un peu, un peu … Continuer de lire Confiniment (7)

Confiniment (3)

Les voitures ne roulent plus ; pour l’heure, il s’agit de ne pas affoler les populations, n’est-ce-pas ?! Mais oui, ou plutôt non, les voitures ne roulent plus. Il va falloir les réamorcer. Dans l’ordre et la sérénité. D’abord, les 2019, ainsi de suite. Un comité d’experts vient d’être créée. D’un nouveau genre. En effet, l’on s’est rendus compte des limites des spécialistes. Pour certains, … Continuer de lire Confiniment (3)

Confiniment ( 2)

Rubrique horizontale. Quoique, les articulations permettent les mouvements dans des plans différents. Sagittal possible aussi ! Rubrique horizontale, donc ; les matelas. Continuent leur petit bonhomme de chemin. Discrets. Fidèles. Complices, collaborant (…) selon son point d’équilibre, que je ne nommerais pas ici. Des creux et des vallons. Des points saillants, d’autres arrondis. Rubrique horizontale, encore. Les sommiers. D’inégale prospérité, en ce moment. Certains grincent … Continuer de lire Confiniment ( 2)

« Il y aura un avant et un aprés »

Oui, certainement. C’est sûr même. Mais l’après ne succède pas à l’avant, directement. Il y a le présent, entre les deux. Pris en sandwich, en quelque sorte. Comme une feuille de salade, une tomate hors saison, hors sol…bref du pas bon. Et là, effectivement c’est du « pas bon ». Entre des soignants héroïques, des établissements publics laminés, en Espagne, en France par des personnes qui ont … Continuer de lire « Il y aura un avant et un aprés »

Le Monsieur te dit (6)

L’écran venait de sonner ; un appel, comme une sirène qui allait crescendo et provoquait au bout de dix minutes, l’arrivée des forces de police. Myriam appuya sur la télécommande. Monsieur Gata apparaissait souriant à l’écran. « -Une bonne nouvelle, mon Petit ? fit-il dans un sourire, si vous voulez bien m’en dire deux mots -J’ai, comme vous  le savez, Monsieur, un entretien demain. -Vous vous … Continuer de lire Le Monsieur te dit (6)

Pluie, café et cie…

Il pleut. Il y a du vent aussi. Il pleut. Du crachin, des averses qui cinglent, un peu de grêle aussi. Les précipitations varient. Les parapluies se dressent. Affichent leurs ridicules limites aussi, avec leurs baleines chavirées par le vent. Les conversations de ce vendredi matin évoquent le sort du Biarritz-Olympique. « Et il prend celle des cinquante mètres, il en a deux, avant, à quarante … Continuer de lire Pluie, café et cie…

Bar(rés) matins…

Ils sont du matin. Avant les neuf heures. Une ombre dans mon dos, une entrée sur la pointe des pieds. Un imperméable, l’anonyme reconnu. Servi avant même que de saluer. Un petit verre, long. Un tube d’alcool. Un tube expédié. Posé, enlevé. Bu. Englouti. Sauve qui tube. Ce doit être l’un des premiers de la tournée. Le buveur,  triomphe modeste, comme un champion qui enchaîne … Continuer de lire Bar(rés) matins…

Cathédrale et cie…

Si j’avais du pognon, Je créerais une fondation. Le fondement serait de récupérer La plupart des sous distribués. Je finirais par décider De ce qui est bon, beau, De bon goût et de mauvais Comme il me plairait. Je bénéficierais – combien j’aime ce mot !!!- D’indulgences, à plusieurs étages. Dans l’opinion publique -« la volaille qui fait l’opinion »- Ou ma générosité intéressée, ferait dégouliner les … Continuer de lire Cathédrale et cie…

Bayonne, Biarritz (2)

Je fais partie d’une époque ou les dirigeants dirigeaient, parfois même désagréablement. C’est à dire que le gant de fer était plus en vogue que le gant de velours. Les présidents, pour importants qu’ils fussent, n’en rajoutaient pas. Disons, qu’ils ne cherchaient pas systématiquement à se mettre en avant, à faire parler d’eux. L’expression « faire le buzz » n’était pas de ce monde. L’espace médiatique, ici … Continuer de lire Bayonne, Biarritz (2)