Cathédrale et cie…

Si j’avais du pognon, Je créerais une fondation. Le fondement serait de récupérer La plupart des sous distribués. Je finirais par décider De ce qui est bon, beau, De bon goût et de mauvais Comme il me plairait. Je bénéficierais – combien j’aime ce mot !!!- D’indulgences, à plusieurs étages. Dans l’opinion publique -« la volaille qui fait l’opinion »- Ou ma générosité intéressée, ferait dégouliner les … Continuer de lire Cathédrale et cie…

Ode verte

Pas de cadavre dans les placards, ici. Non. Une dépouille qui demeure, dans un équilibre précaire. Pas question de se baigner. Pas encore. Il fait beau. Les verts sont un peu plus éclatants. Ils font mine de célébrer le soleil, mais ils ont un coin de pluie, un ciel gris qui peuple leurs esprits. Il va pleuvoir. Ce n’est plus qu’une question d’heures. Les couleurs … Continuer de lire Ode verte

Je ne peux plus…

Ecrire avec un stylo, un crayon, un outil scripteur. Que je ne sais plus tenir. Qui fait se crisper mes doigts. Qui se fatiguent, qui lâchent. Du coup les mots s’éparpillent. Les lettres se font la malle. Les diphtongues partent en tongs. Les accents s’oublient à force de chanter. Les syllabes se séparent, avant que de s’embrasser. La ponctuation se planque, ne veut pas se … Continuer de lire Je ne peux plus…

C’est parti !

Ça y est, c’est parti. Il pleut. De l’Euskadi, dans le texte. De l’eau qui dégouline. Qui ne lâche pas l’affaire. Les fenêtres offertes. Criblées de gouttelettes. Les pneumatiques qui roulent en faisant du bruit. De l’eau, d’en-haut. De l’eau, en-bas. De l’eau. Les couillons qui viendront plus tard… »Qu’est-ce-que c’est vert ! »…Ça pour être vert, c’est plutôt bien parti. Faut dire que l’arrosage automatique est … Continuer de lire C’est parti !

Dégueuler, dégobiller, gerber, rendre, vomir…

Les gilets jaunes tenus de déclarer à la Préfecture leur action. Les sans-chemises, qu’ils ont du mal à cerner. A comprendre. Les gilets de détresse, que l’on met en cas de panne, d’incident, d’accident. Pour se mettre à l’écart. Pour ne pas gêner. Pour demeurer encore en vie, un peu, tout en se décalant. Déclassés. Dépassés. Comme on arrive plus à « prendre sa place dans … Continuer de lire Dégueuler, dégobiller, gerber, rendre, vomir…

Rendez-vous

Ils ont rendez-vous. Ils le savent. Les épis verts, très verts, puis jaunes. Ces tiges qui ont bu, beaucoup, et qui se montrent desséchées en Octobre. Tous et toutes les autres y sont passés. Les gros engins rôdent. Des « convois agricoles » qui se dandinent sur les départementales. Leurs chauffeurs haut-perchés dominant le monde et les terres. Là, quelques parcelles demeurent encore le cheveu ébouriffé, la … Continuer de lire Rendez-vous

Tombé de haut

Il est tombé. Au sol. Emporté dans des gravats épars puis rassemblés dans une benne quelconque. Une vie, et puis sa conclusion. Une fin de plongeoir. Un qui avait l’habitude de regarder les choses et les gens d’en haut. Comme une rampe de lancement pour décoller. Pour aller plus haut, avant d’entrer dans l’eau. Le plongeoir de la piscine de Saint-Palais ne verra pas 2019. … Continuer de lire Tombé de haut