Donostiako arbola…

Au Pays Basque, comme ailleurs…les places sont chères. Nous voulons continuer d’entrer dans les villes et les centre-ville, en automobile. Mais le stationnement augmente singulièrement les frais. Mais ici, c’est comme ailleurs…différemment. L’on parque les quatre roues, les deux roues, les trois roues. La grande roue, là-haut. L’on parque, dans des emplacements peints en blanc, en bleu- comme les couleurs de la Real Sociedad. Normal. … Continuer de lire Donostiako arbola…

Vieillir deux fois

Elle se penche vers lui. Descend doucement pour lui lacer sa chaussure droite. Il est assis sur un banc. Fatigué, las du voyage de la Vie. Sa veste de laine blanche, ses cheveux blancs également sur la partie postérieure du crâne. Elle se redresse, continue de lui parler. Il répond. Sans plus faire l’effort de lever la tête. Le regard à hauteur de l’horizon que … Continuer de lire Vieillir deux fois

Parité bien ordonnée…

Ainsi, dans un mimétisme confondant, le Biarritz Olympique a, lui aussi, réalisé un match « nul ». Un match de jeudi, venant aprés le match du dimanche. Vingt-huit points, deux fois à Jean Dauger, trente-trois points deux fois à Aguilera. Les Biarrots n’ont pas marqué les derniers, ils ont plutôt concédé ce que les Bayonnais avaient arraché. Pour le reste, le temps nous éclairera. Comme il se … Continuer de lire Parité bien ordonnée…

Artiste de rue

Le petit bonhomme vert. Le pictogramme sous le feu de signalisation, allées Boufflers à Bayonne. Ce petit dessin programmé à distance. Cette poignée de secondes, de répit pour les piétons. Cette pause pour les automobilistes. Une mesure pour donner sa pleine mesure. Ce dessin coloré, sans conscience ni états d’âme, commande l’artiste. Celle-ci porte un tee-shirt noir  » moving in the wind ». Le « wind » aujourd’hui, … Continuer de lire Artiste de rue

Famille…

Des personnages issus pour beaucoup de la bande dessinée. Une Betty Boop, aguicheuse, un Hulk, un superman surfer, une tête d’indien, un rugbyman coursé par Mister T, Koxka le naïf, troublé par la créature issue des fanzines,  le blason de la ville…Pêche à la baleine et évocation du chemin de Saint-Jacques. Des maillots de rugby pour faire un signe à l’équipementier-symbole du Biarritz Olympique Pays … Continuer de lire Famille…

Le centre commercial

La côte Basque peut s’enorgueillir d’un  centre commercial. Grand. Très grand. Avec des marques. Des objets, des vêtements. Des choses à acheter. Beaucoup. De quoi se nourrir, pas jusqu’à se goberger, mais pas loin… Néanmoins, la culture n’est pas oubliée. Loin de là. Au contraire, même. Témoin ce toro ceint d’une écharpe aux couleurs de la monarchie espagnole. Un toro en plastique, sur un parterre … Continuer de lire Le centre commercial

Bayonne, La Réunion : le pied léger

Ce n’est pas une activité estampillée « Fêtes de Bayonne ». Le lancer de chaussures en hauteur. Pas forcément des espadrilles de Mauléon.  Des chaussures. Ici, plutôt des chaussures de sport, des « basket », des « tennis » ou des « running ». Le lancer jusqu’à atteindre le ciel, ou plus encore. Ici, le ciel est bas. A moins que ce soient plutôt les câbles, pas très aériens. D’une tension détendue, d’une … Continuer de lire Bayonne, La Réunion : le pied léger

Le triomphe modeste

Elle est revenue. Une illusion de chaleur, la nécessité impérieuse d’aller se baigner, se mouiller, se tremper et puis…La délivrance. Elle est revenue, sans crier gare. Doucement dans la nuit. Discrètement. Laissant glisser ses doigts sur les fenêtres, pour dire sa présence, sans vouloir s’imposer. Un débit léger, puis avec l’assurance, plus loquace, volubile même. Elle est revenue. J’ai dû contenir les parapluies impudiques, en … Continuer de lire Le triomphe modeste

« Jamais content »…

29 degrés. Les plages bondées, ce dimanche. Pas moyen de se trouver un petit carré de sable dans l’après-midi. Du sable chaud- à priori sans légionnaire !- qui fait marcher sur la pointe des pieds, comme ces dames avec les chaussures à l’intérieur. Une démarche sinueuse, pour passer entre les seins nus, vêtus, bronzés, affalés, rebelles, beaux… Moi, je regarde. Bon, j’évite de rester prostré, … Continuer de lire « Jamais content »…

« Y’a des matins comme ça »…

Oui, je dois l’avouer. J’étais parti pour une tournée du lundi matin, entre cafés et ballons, avec des commentaires à l’emporte-pièce. Du moins je l’espérais. Quelques paroles bien acérées, des haussements d’épaule, des sourires convenus et quelques écarts de langage. Des conversations de bistrot, comme un air populaire. Sauf, que ce lundi matin, Cambo-les-Bains prend son temps. Les forts en thème ne sont pas là, … Continuer de lire « Y’a des matins comme ça »…