Famille…

Des personnages issus pour beaucoup de la bande dessinée. Une Betty Boop, aguicheuse, un Hulk, un superman surfer, une tête d’indien, un rugbyman coursé par Mister T, Koxka le naïf, troublé par la créature issue des fanzines,  le blason de la ville…Pêche à la baleine et évocation du chemin de Saint-Jacques. Des maillots de rugby pour faire un signe à l’équipementier-symbole du Biarritz Olympique Pays … Continuer de lire Famille…

Le centre commercial

La côte Basque peut s’enorgueillir d’un  centre commercial. Grand. Très grand. Avec des marques. Des objets, des vêtements. Des choses à acheter. Beaucoup. De quoi se nourrir, pas jusqu’à se goberger, mais pas loin… Néanmoins, la culture n’est pas oubliée. Loin de là. Au contraire, même. Témoin ce toro ceint d’une écharpe aux couleurs de la monarchie espagnole. Un toro en plastique, sur un parterre … Continuer de lire Le centre commercial

Bayonne, La Réunion : le pied léger

Ce n’est pas une activité estampillée « Fêtes de Bayonne ». Le lancer de chaussures en hauteur. Pas forcément des espadrilles de Mauléon.  Des chaussures. Ici, plutôt des chaussures de sport, des « basket », des « tennis » ou des « running ». Le lancer jusqu’à atteindre le ciel, ou plus encore. Ici, le ciel est bas. A moins que ce soient plutôt les câbles, pas très aériens. D’une tension détendue, d’une … Continuer de lire Bayonne, La Réunion : le pied léger

Le triomphe modeste

Elle est revenue. Une illusion de chaleur, la nécessité impérieuse d’aller se baigner, se mouiller, se tremper et puis…La délivrance. Elle est revenue, sans crier gare. Doucement dans la nuit. Discrètement. Laissant glisser ses doigts sur les fenêtres, pour dire sa présence, sans vouloir s’imposer. Un débit léger, puis avec l’assurance, plus loquace, volubile même. Elle est revenue. J’ai dû contenir les parapluies impudiques, en … Continuer de lire Le triomphe modeste

« Jamais content »…

29 degrés. Les plages bondées, ce dimanche. Pas moyen de se trouver un petit carré de sable dans l’après-midi. Du sable chaud- à priori sans légionnaire !- qui fait marcher sur la pointe des pieds, comme ces dames avec les chaussures à l’intérieur. Une démarche sinueuse, pour passer entre les seins nus, vêtus, bronzés, affalés, rebelles, beaux… Moi, je regarde. Bon, j’évite de rester prostré, … Continuer de lire « Jamais content »…

« Y’a des matins comme ça »…

Oui, je dois l’avouer. J’étais parti pour une tournée du lundi matin, entre cafés et ballons, avec des commentaires à l’emporte-pièce. Du moins je l’espérais. Quelques paroles bien acérées, des haussements d’épaule, des sourires convenus et quelques écarts de langage. Des conversations de bistrot, comme un air populaire. Sauf, que ce lundi matin, Cambo-les-Bains prend son temps. Les forts en thème ne sont pas là, … Continuer de lire « Y’a des matins comme ça »…

D’un ballon l’autre, à Cambo-les -Bains, ce samedi matin

Il reste cinq minutes à jouer. De dos au comptoir, ils continuent de regarder la télévision. Grand écran, s’il vous plaît. Pas de commentaires. Les Noirs de Nouvelle-Zélande, impressionnants jusque chez Chiquito. Forcément le silence. Le monsieur au bout, dans l’arrondi (!) du comptoir tient le journal à deux mains. Visiblement pas enclin à le passer au contact. Il savoure le dernier essai. Magnifique. Le … Continuer de lire D’un ballon l’autre, à Cambo-les -Bains, ce samedi matin

Charité bien ordonnée…

Sur le site Rugbyrama, le communiqué suivant du Biarritz Olympique Pays Basque : « Aux actionnaires, aux partenaires, aux sociétaires, aux bénévoles, et aux salariés ainsi qu’à toutes les personnes qui composent la grande famille du Biarritz Olympique, nous souhaitons manifester notre enthousiasme, notre motivation et notre impatience pour écrire tous ensemble de nouvelles pages dans le grand livre du Rugby. » La grande famille du Biarritz … Continuer de lire Charité bien ordonnée…

« Amis basques »…

Ce qu’il y a de bien avec Jean-Baptiste Lafond, c’est qu’il parle. Beaucoup. Souvent. Même ses silences, bras croisés, sans argument, sont amusants. Il parle. Il est payé pour cela. De temps en temps, il feint d’être libre, de prendre des risques. Comme s’il pouvait taper dans le Rugby et le Top 14 , comme il ne serait lié à aucune des parties prenantes . … Continuer de lire « Amis basques »…

Quitter Avril

Au fond, que pouvait-on espérer d’un mois qui commence en canulars ou plaisanteries ? Que pouvait-on attendre d’un mois qui commence par la lettre « A », qui parle de résurrection, de jeûne puis d’agneau et de saumon, avant les chocolats ?! Oui, les chocolats, en cocotte, en lapin, en coquillage, semés dans les parcs et les jardins. Une idée très originale des adultes, comme souvent ?!? … Continuer de lire Quitter Avril