Foire

Je suis allé à la Foire au jambon. C’est un joli pays. Avec des  maisons colorées. Plutôt élancées. Tout le contraire des morphotypes locaux, en somme. Surtout à l’intérieur des terres. Les couleurs majoritaires, sont le rouge et le vert. C’est moins bien que sur le quai Chaho, je trouve. Parce que l’on a autant d’esprit que d’appétit, à Bayonne, on a écrit sur les … Continuer de lire Foire

Jivago si prés, si loin…

Vieillir ne concerne pas que les hortensias. Mais ceux-là sont particulièrement rabougris. De pauvres fleurs qui se contentent de regarder les voitures descendant vers Itxassou. Certainement lasses des aboiements furieux de quelques « chiensdeleursmaîtres » qui hurlent quand vous passez prés des maisons. Plusieurs individus comptent dans cette catégorie de bête menaçante et agressive. Ça donne tout de suite l’envie de s’inviter pour un café, ou pour … Continuer de lire Jivago si prés, si loin…

« Un petit coin de parapluie…

…contre un coin de paradis »*. Un immeuble de Mary Poppins. Pour décoller et s’envoler. Le cœur léger. Une magie des lieux revisités par Walt Disney ;  inimaginable. En fait de Mary Poppins, des parapluies cloués aux parois verticales. Pas sujets au vertige, mais pas vraiment des aventuriers, non plus. D’utiles parapluies, qui permettent au linge de sécher dehors…à l’abri. A croire que nous sommes en … Continuer de lire « Un petit coin de parapluie…

« Welcome, Mr Hitchcock »

Une belle exposition, avec des photos en noir et blanc. Le couple Hitchcock, photographié par Pedro Usabiaga. La vie en Euskadi, dans les années 60. Ambiance. De la noircitude, de la peseta à huit centimes ; une destination pas chère pour ceux qui venaient de France, ou d’ailleurs. Un cours de devise qui rendait arrogant.  Ainsi de la masse qui échangeait ses francs. Plus tard … Continuer de lire « Welcome, Mr Hitchcock »