Du grain à Saint-Palais

De gros camions sur les départementales. Des tracteurs, haut-perchés, avec d’autres engins agricoles qui imposent le respect. Des verts, des jaunes. Des illuminés qui rôdent dans les champs, le soir tard, pour des nocturnes d’automne. Du grain à moudre, en poudre, à en découdre. De quoi nourrir ces vaches qui, par magie, donneront du lait aprés. Du maïs humide, sec, de l’amidon et même de … Continuer de lire Du grain à Saint-Palais

Cafés

Ici, les pauses-café ne correspondent pas forcément à la dite boisson. Éliminons de suite le « crème » qui est loin du compte. Les cafés ne sont pas frappés, plutôt compris dans des formules petit-déjeuner. Le rhum, oui, le rhum se présente, lui, sous diverses formes. Séduisantes. Avec du citron vert, sans, des glaçons, deux pailles. Des effets qui succèdent à un travail de tassement du citron … Continuer de lire Cafés

Bayonne, La Réunion : le pied léger

Ce n’est pas une activité estampillée « Fêtes de Bayonne ». Le lancer de chaussures en hauteur. Pas forcément des espadrilles de Mauléon.  Des chaussures. Ici, plutôt des chaussures de sport, des « basket », des « tennis » ou des « running ». Le lancer jusqu’à atteindre le ciel, ou plus encore. Ici, le ciel est bas. A moins que ce soient plutôt les câbles, pas très aériens. D’une tension détendue, d’une … Continuer de lire Bayonne, La Réunion : le pied léger

Piquets…

De la végétation. Oui. Mariée de force au béton. Assignée à résidence. Pour agrémenter la place. Abriter les rêveries de promeneurs, pas forcément solitaires. Pour donner une idée de « toit », différent de celui de l’autoroute toute proche. Des corps noués. Noueux. Entortillés. Des créatures qui ne voient même pas l’autobus passer. Ou aprés coup. De la végétation. Figée dans la ville. Pour jalonner la place. Des … Continuer de lire Piquets…

Café con leche

Ce matin. Servi ainsi. Dans un verre. Brun, très brun. Sans mousse, pas d’écume laiteuse. Du café, fort, puis du lait. Un couple pas forcément bien « assorti », comme aurait dit ma grand-mère. Lui, un très brun, têtu, petit, véhément. L’autre, déroutant, produit d’animaux qui mangent pourtant exclusivement de l’herbe. Blanc, crémeux parfois, froid, chaud. Maternel aussi, à l’origine. Sans compter la Louve…Bref, les deux breuvages … Continuer de lire Café con leche

Le rythme…

Vendredi matin à Cambo les Bains. « Ils » sont là. Trahis par leurs accents. Grossièrement du dessus de la Loire. Forcément les prix sont à la hausse. « Monsieur est mauvaise langue… » oui, bien sûr. Les cours ne se sont pas affolés, mais un léger frémissement, du chorizo au gasna ( fromage) en passant par les fruits et légumes. Des fraises qui n’ont pas l’air dopées au … Continuer de lire Le rythme…

Rugby ; dernier samedi d’avril

Avril. Célèbre pour ses couleurs. Vertes, ici. Peut-être pour cela que les gens d’Hego Euskadi se sentent proches des Irlandais. En tous cas, question « vert », on peut le disputer au monde entier. Tous les verts. Tous sont là. Absinthe, amande, anis, bouteille, épinard, poireau, pomme… J’en passe. Pas forcément un vert issu du jaune et du bleu. Non, un vert de végétaux arrosés et sans … Continuer de lire Rugby ; dernier samedi d’avril

« Je suis sous, sous, sous, sous ton balcon… »*

Je te jure que je n’ai pas changé…D’abord tu me reconnaîtrais aisément…En moi, il y a du bon aussi, même si je suis bourré, bourré pas forcément de bonnes intentions…Je n’ai pas trouvé de boulot, et mon dictionnaire de rimes ne rime à rien, sans rythme… Tu peux me laisser seul, je ne vais pas en suivant aller me saouler la gueule, d’ailleurs je ne … Continuer de lire « Je suis sous, sous, sous, sous ton balcon… »*