Mauléonspadrilles

Le quinze août. Il fait chaud. Du monde sur les allées de Soule, coquettes. Des marchands. De nourriture, salée, sucrée. D’aspect sain. Goûteux. Le genre de moment qui vous fait prendre conscience de l’agriculture. Du travail (bien fait) des humains qui façonnent la Terre. Vous donne encore plus d’empathie pour tous les agriculteurs. Vous fait soupirer, en pensant à  ces travailleurs de labourage et de … Continuer de lire Mauléonspadrilles

Place du Général de Gaulle, Saint-Palais

Il n’est pas forcément content, le Général. Place éponyme à Saint-Palais. Oui. Place éponyme, bien pour l’ego. De ceux qui restent, surtout. Deux salons de coiffure. Même avec la mention « styliste » ou « visagiste », ces lieux ne font jamais vibrer les dégarnis. Une agence de travail temporaire; le travail, c’est tellement cher, qu’on le distribue en tranches pas toutes épaisses! Un restaurant, douce halte sous les … Continuer de lire Place du Général de Gaulle, Saint-Palais

Donapaleu* , Hondarribia*

Ce vendredi dix Août, le marché de Saint-Palais ne bat pas son plein. Peut-être la braderie de ce soir… Il y a du monde, des commentaires : « il faudra qu’on paye aussi à Dax…moi, je n’y suis pas allé cette année ». Le prix des Fêtes. Le prix du coût. Le coup du prix à payer. Que l’on nous fait, tous les jours, en douce, en … Continuer de lire Donapaleu* , Hondarribia*

Famille…

Des personnages issus pour beaucoup de la bande dessinée. Une Betty Boop, aguicheuse, un Hulk, un superman surfer, une tête d’indien, un rugbyman coursé par Mister T, Koxka le naïf, troublé par la créature issue des fanzines,  le blason de la ville…Pêche à la baleine et évocation du chemin de Saint-Jacques. Des maillots de rugby pour faire un signe à l’équipementier-symbole du Biarritz Olympique Pays … Continuer de lire Famille…

Le centre commercial

La côte Basque peut s’enorgueillir d’un  centre commercial. Grand. Très grand. Avec des marques. Des objets, des vêtements. Des choses à acheter. Beaucoup. De quoi se nourrir, pas jusqu’à se goberger, mais pas loin… Néanmoins, la culture n’est pas oubliée. Loin de là. Au contraire, même. Témoin ce toro ceint d’une écharpe aux couleurs de la monarchie espagnole. Un toro en plastique, sur un parterre … Continuer de lire Le centre commercial

Variations saisonnières

Je dois l’avouer, j’avais peur d’affronter votre colère, votre déception. Juillet m’a pris de court. Embarqué que j’ai été jusque vers l’Océan Indien. J’ai écrit peu. Peu d’écrits. Menaces sur ma carrière et mon contrat. Reproches à peine voilés. Puis, plus voilés du tout. Reproches à pleine volée. Du bois vert. Je m’y suis remis… »Aïe ! », mon épaule droite me fait mal. S’il pouvait changer … Continuer de lire Variations saisonnières

« Je ne suis pas d’accord… »

Les aéroports, comme les gares, constituent un lieu d’exploration sans pareil. La chaleur, l’annonce scandée en permanence à Montparnasse « en raison d’une panne électrique survenue le 27 juillet… ». A la fin, la voix féminine nous indique qu’il vaut mieux décaler son départ, que l’achat sera remboursable dans une période de 60 jours. Du marteau-piqueur en prime, pour sortir de la torpeur. De la bouftance, partout … Continuer de lire « Je ne suis pas d’accord… »

Cafés

Ici, les pauses-café ne correspondent pas forcément à la dite boisson. Éliminons de suite le « crème » qui est loin du compte. Les cafés ne sont pas frappés, plutôt compris dans des formules petit-déjeuner. Le rhum, oui, le rhum se présente, lui, sous diverses formes. Séduisantes. Avec du citron vert, sans, des glaçons, deux pailles. Des effets qui succèdent à un travail de tassement du citron … Continuer de lire Cafés

Bayonne, La Réunion : le pied léger

Ce n’est pas une activité estampillée « Fêtes de Bayonne ». Le lancer de chaussures en hauteur. Pas forcément des espadrilles de Mauléon.  Des chaussures. Ici, plutôt des chaussures de sport, des « basket », des « tennis » ou des « running ». Le lancer jusqu’à atteindre le ciel, ou plus encore. Ici, le ciel est bas. A moins que ce soient plutôt les câbles, pas très aériens. D’une tension détendue, d’une … Continuer de lire Bayonne, La Réunion : le pied léger

Les requins, la dame et les chiens

    On ne voit pas les requins sur la photo. Ils sont malins. Ils se cachent. Plutôt dans l’eau. Le chien va sur la gréve. La dame hèle, siffle. Mais les requins ne bougent pas d’une oreille. Le chien, lui, continue. Passe devant elle, en l’ignorant superbement. La dame, version « chef de troupeau » : deux fois deux doigts dans la bouche, deux sifflements virils. … Continuer de lire Les requins, la dame et les chiens