Réshumeurs

Si « à la fin du bal, on paie les musiciens ». A l’aune de la vaisselle,  on peut (re)considérer l’après-midi du dimanche. De tables de flacons regroupés et empilés, de tasses, de nourritures terrestres. De fonds de verre. Un savant dosage de chaud et de froid, pour aller vers l’hiver. Si le chaud réchauffe, le froid gazeux ou pas, houblonneux ou pas, finit lui aussi par … Continuer de lire Réshumeurs

« N’ayez pas peur ! »

Une descente d’escaliers qui se conclut par une porte. Une porte en bois épaisse. Qui forme un angle droit avec une autre porte. Celle donnant l’accès à l’extérieur, en plexiglas. Deux chiens déboulent, comme je viens de franchir la porte et que je m’apprête à sortir. Un chien blanc, type Labrador. Suivi d’un autre, moins imposant. Du coup, je suis à l’arrêt. A l’angle d’un … Continuer de lire « N’ayez pas peur ! »

Le ministre 01 sur France Culture

« Je vais peut-être vous surprendre, Alain Finkielkraut, mais Johnny Halliday, c’est quoi ?…Je le cite d’ailleurs dans mon livre… » Du discours politique. A l’école du Nicolas petit. Un art consommé de poser des questions, non, de s’interroger, pour mieux faire valoir les réponses préparées. Apprises. Prêtes à « éclairer » la pensée. Une façon de se valoriser. De biaiser. Ce cher Alain Finkielkraut qui reçoit, ce matin, … Continuer de lire Le ministre 01 sur France Culture

Chaînes et télévision…

Des bribes d’information continue, ce matin au café. Populaire. Comme beaucoup de cafés. La chaîne d’information continue, qui ne se contient pas, a dépêché des journalistes, sur place. Plusieurs. Combien de fois est-il question du couple logé à l’Elysée ?! Combien de fois les prénoms des locataires nous sont-ils répétés, assurément pour leur bon goût, leurs bons offices…Du hors-sujet permanent. De la propagande  en faveur … Continuer de lire Chaînes et télévision…

Les créatures

Pas de discrimination. Pas de discours redondants. Des actes. Des faits. Elles se sont appropriés le comptoir. Assises. Debout. Groupées. Consciencieusement occupées. Affairées. C’est l’heure d’avant. Avant-déjeuner, ici. Comme les horaires sont sur un autre mode. Plutôt sur le coup de quatorze heures, avant d’envisager de passer à table. Mais, à l’aune de l’heure d’avant, il ne s’agit pas encore de s’attabler. Une boisson chaude, … Continuer de lire Les créatures

Les Maux (3)

J’ai rapproché un meuble de la porte d’entrée. Une commode peu profonde. Un rangement qui épouse le seuil. En débordant un peu. Une contention. Une fortification du dedans, qui tient l’Extérieur à distance. Voilà la  vraie dimension de mon projet. Un préalable à une descente en moi-même. L’épure psychologique de ma démarche. Le meuble à chaussures est au-dessus. En fait, il constitue le deuxième étage. … Continuer de lire Les Maux (3)

Les maux (2)

Ce jour est un moment décisif.  Un pas supplémentaire. Pensé. Une journée de réflexion. Avec, au bout de l’après-midi, le plaisir de l’avancée dans le projet. Les obstacles écartés, les faux prétextes rejetés. Tant d’artifices qui m’encombraient jusque lors. C’est la concrétisation traduite en une fierté nouvelle. Enfin. Je coupe l’électricité. Un temps de plaisir, de jouissance . Après avoir appuyé sur le bouton du … Continuer de lire Les maux (2)

Les maux (1)

Je viens pourtant d’aller vérifier. Deux fois. J’ai tourné plusieurs fois la clef . Quatre fois. Je ne peux pas davantage. Les volets sont baissés. Tous. Je vérifie là aussi. Je les remonte même pour les rabaisser un peu plus fermement. Les ouvertures pour l’aération sont obturées. Un ruban adhésif double face, orne désormais chaque encadrement. Bien sûr les fenêtres. Vérifiées là encore. Je passe … Continuer de lire Les maux (1)

Est-ce ainsi que les Arbres vivent ?

Etre accompagné Entouré Encerclé Dans un carré, qui plus est. Enfermé Dans l’illusion De la végétation Sans allié. Les pieds dans la Terre Couverte Recouverte Comme on ferait d’une sépulture. Une manière de  lisser La voie, sans voix Pour que ça glisse, ça roule Ça passe, sans faire d’histoire Sans s’arrêter. Un arbre Alibi triste Avec du goudron Coupé proprement Géométriquement. Plus tard Avec l’énergie … Continuer de lire Est-ce ainsi que les Arbres vivent ?

Novembre ; vers la fin…

C’est la taille. Pas un nouvel impôt, non, mais une action. Physique. Qui laisse des traces. Qui décoiffe ! Les feuilles, le soir, entassées pour être ramassées le lendemain, au plus tôt. Ceux de l’autre côté de la rue connaissent un court répit. Mais demain, ils y ont droit. Les arbres des villes. Un vert alibi, comme des animaux en liberté dans un…zoo. Du végétal … Continuer de lire Novembre ; vers la fin…