« Il y aura un avant et un aprés »

Oui, certainement. C’est sûr même. Mais l’après ne succède pas à l’avant, directement. Il y a le présent, entre les deux. Pris en sandwich, en quelque sorte. Comme une feuille de salade, une tomate hors saison, hors sol…bref du pas bon.

Et là, effectivement c’est du « pas bon ». Entre des soignants héroïques, des établissements publics laminés, en Espagne, en France par des personnes qui ont oublié. Des politiques de générosité subite, prêts à payer sans regarder, comme l’on fait lorsqu’on est agressé. « La bourse ou la vie ? »

Il n’y avait pas d’argent, plus d’argent, il y a quelques semaines. Depuis lundi il ruisselle. Fi la règle d’or, l’orthodoxie budgétaire. L’Etat-providence est de nouveau scandé.

Les réseaux sociaux font leur oeuvre. Comme sur le grand écran, des soignants nous exhortent à rester chez nous. Pour ne pas leur nuire, nuire aux autres, aux malades, aux mourants. Et depuis ce matin, il faut travailler. L’économie…

Le bâtiment tangue, et ça ne plaît pas. Alors que les déchets sont récoltés, les graines semées, les camions roulant. La grande distribution distribue, les caissières en première ligne. Mais pour les caissières, il n’y aura ni César, ni distinction d’aucune manière. Pas de victoires !

Nous voilà à présent confinés. Selon différentes conditions :  des mètres carrés habitables plus ou moins peuplés, des espaces verts en tous genres, de la file des géraniums, au parc arboré. Confinés, parce que c’est mieux pour nous, efficace pour lutter contre le virus, in-dis-cu-ta-ble. Confinés, exhortés à rester chez nous et incités à travailler. Une injonction paradoxale, et ses indiscutables bienfaits…

Une situation connue, comme dans cette belle chanson de Lavilliers . Les mains d’or. D’une prégnante actualité. Avant, aprés.

« ……………………………………………………………..

J’me tuais à produire pour gagner des clous
C’est moi qui délire, ou qui devient fou?
J’peux plus exister là, j’peux plus habiter là
Je sers plus à rien, moi, y’a plus rien à faire

……………………………………………………………………….. »

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s