Débats (2)

Débat avec les maires, avec les jeunes, avec les  intellectuels. Fort bien.

Reste à venir. Débat avec les maçons, les charpentiers, les plâtriers, les plombiers, les électriciens.

Les boulangers, les pâtissiers, les chocolatiers, les cuisiniers.

Les primeurs, les agriculteurs, les céréaliers.

Les médecins, les infirmiers, les aide-soignants, les kinésithérapeutes, masseurs ou pas.

Les bistroquets, les épiciers, les pharmaciens, les restaurateurs, les poissonniers et les pêcheurs, les surfeurs.

Les fleuristes, les chausseurs, les modistes, les créateurs, les musiciens, les écrivains, les chanteurs, les acteurs.

Ceux qui portent, ceux qui transportent, les humains, les animaux, les objets. Ceux qui pilotent sur terre, sur mer, dans les airs .

Ceux qui racontent les faits, leur version, leurs salades, ceux qui le tiennent de quelqu’un de très bien informé,ceux qui se le tiennent pour dit.

Les croque-mort, ceux qui croquent la vie, les qui font semblant, ceux qui font exprès, ceux qui pensent ce qu’ils disent, ceux qui disent le contraire de ce qu’ils pensent. Ceux qui dupent, choisis et  payés pour cela, ceux qui sont dupés, ravis de feindre de ne pas s’en apercevoir.

Des débats jusqu’au bout du quinquennat.

Agur