Le triomphe modeste

Elle est revenue. Une illusion de chaleur, la nécessité impérieuse d’aller se baigner, se mouiller, se tremper et puis…La délivrance.

Elle est revenue, sans crier gare. Doucement dans la nuit. Discrètement. Laissant glisser ses doigts sur les fenêtres, pour dire sa présence, sans vouloir s’imposer. Un débit léger, puis avec l’assurance, plus loquace, volubile même.

Elle est revenue. J’ai dû contenir les parapluies impudiques, en train de danser dans le salon. Raides comme des piquets. Ivres du bonheur d’abriter encore.

Elle est revenue. Bien plus qu’un tube de l’été, une création fugace, un truc pour se trémousser en faisant « la-la-la »et en tapant des mains. Elle, c’est les claquettes*.

Elle est revenue, la pluie. Tant mieux.

Agur

 

La pluie fait des claquettes : Nougaro !!!