Mondialisation

Un samedi soir. Dans un centre commercial d’enseigne française. En Espagne. Chez un distributeur d’aliments, américain lui. Manger vite et mal.

En face la publicité pour une chaîne de « culture physique » avec un espèce de blond, des abdominaux saillants. Du coup, j’ai pris mon temps. Fait taire la voix de reproches concernant mon attitude, mon alimentation, ma ceinture abdominale. Contemplé une fois encore le poster de l’athlète bodybuildé et tâté pour me rassurer, mon achat du moment.

Une tablette de chocolat d’une société suisse. Avec des noisettes mêlées au chocolat. J’ai souri. Ignorant, la sortie la plus proche, j’ai ouvert l’emballage et tourné le dos aux spectres de tous pays. Tout en marchant, j’ai entamé consciencieusement ma provision de magnésium. Un mot en -ium me donnant un petit air de supériorité. Ce qu’il faut de contentement pour continuer la soirée et célébrer mon irruption dans un supermarché.

Agur.