Café con leche

bty

Ce matin. Servi ainsi. Dans un verre. Brun, très brun. Sans mousse, pas d’écume laiteuse. Du café, fort, puis du lait. Un couple pas forcément bien « assorti », comme aurait dit ma grand-mère. Lui, un très brun, têtu, petit, véhément. L’autre, déroutant, produit d’animaux qui mangent pourtant exclusivement de l’herbe. Blanc, crémeux parfois, froid, chaud. Maternel aussi, à l’origine. Sans compter la Louve…Bref, les deux breuvages ensemble. Dans un verre. Pas de tasse. Une égalité sans fioritures.

Dehors, les conversations vont bon train. D’autres petits verres, amateurs d’alcool, avec un col étroit. Il fait beau. Mai, pour faire ce qu’il nous plaît. Verres de mai.