Rugby ; derby et compagnie…Ou « C’était mieux avant » (2)

Le maillot. L’amour du maillot. Combien de fois, ai-je entendu parler de cela ?! L’amour du maillot, c’est comme la fidélité. Entre une passion et une fidélité absolue, jusqu’à une navigation entre deux rives, pleine d’incartades, jamais officielles, tues, ou entretenues, loin de ce que l’on pourrait nommer « vertu ».

Ceux qui sont restés sous le même maillot, aprés avoir pu valoriser des propositions qui leur venaient d’ailleurs. Ceux qui ont menacé leurs dirigeants de l’époque, dans un fier chantage, jusqu’à les faire plier. Ceux de toute façon, dont personne ne voulait, et dont on préférait vraiment qu’ils restent dans leur camp !!!

Pour un Rougerie, honnête et sincère, combien de faux-culs en train d’évoquer leur carrière avec des « on se serrait la main », « on ne touchait rien » et donc, le fameux amour du maillot ?!!!. Quelque chose qui tiendrait du fétichisme, aurait été ainsi plus drôle, prêtant à sourire.

Comme ces couples, toujours amoureux, soi-disant, excipant leur fidélité, comme une ligne continue, néanmoins brisée en certains endroits…

« L’amour du maillot ». De vestiges, rembourrés*, qui pesaient « un âne mort », que l’on fermait avec des lacets, au niveau du cou, avec des manches forcément longues. Des shorts avec des poches, et une ouverture sur le devant, comme s’il s’était agi de considérer de futurs prostatiques, avant l’heure. Bien avant.

« L’amour du maillot ». Comme ses frusques, et tout le saint-frusquin. Avec la peur, comme limite, la peur de l’Autre, de l ‘Ailleurs. De ceux venus du village à côté, dont on préférait penser qu’ils étaient beaucoup moins beaux et intelligents.

Cette fin de semaine, deux derbys ( un mot anglais, tiens !!!!). Avec de beaux joueurs, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs. Allez au stade, profitez-en pour bavarder avec votre voisin, voisine (mieux encore !) d’à-côté, rencontrez-vous. Vous verrez, c’est beaucoup mieux qu’à la télé !!!!!

Agur

 

maillots rembourrés, au niveau des épaules…Déjà une idée de l’âpreté des chocs…