9528 pas et tant d’autres choses

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai la désagréable sensation d’être suivi…Je ne peux pas trop parler, ici, parce que vous comprenez, ILS sont partout…Je n’exagère pas, non…ILS me renseignent tous les jours sur le nombre de pas effectués. ILS m’ont fixé une limite, à dépasser ( pour une fois!!!) de 10 000 pas par jour. Je n’y arrive pas toujours. J’ai beau presser le pas, l’allonger, aller pas à pas…Il m’en manque, ce soir.

Du coup, je suis inquiet. Je ne vais pas rentrer, de ce pas. Cela risque de sonner, lorsque je vais franchir ma porte d’entrée. Comme une voiture qui se sent en danger. Je vais alerter le quartier, ou plutôt l’environnement va s’inquiéter de mon sort. Et moi, je n’apprécie pas cela…Pas forcément envie de me faire remarquer, de ressortir du lot ; enfin, ce n’est pas vrai non plus, pour être tout à fait honnête. ILS le savent bien, eux, ceux  qui connaissent mes goûts, mes lectures, mes passions, mes intentions, ma libido, mes fantasmes, mon âge, le nom, les petits noms, les mots doux, crûs, de mes conversations intimes, privées, qu’ils pourraient divulguer fidèlement, me faisant passer pour un…infidèle.

Donc, je vais continuer de la fermer, à filer doux, échanger des douceurs sur l’oreiller, et ailleurs, mais en restant discret, très discret. Je vais marcher encore un peu, pour franchir le seuil des 10 000 pas, me permettant de vaquer l’air de rien, chez moi. ILS vont m’y autoriser. Et tout le monde sera content.

Pour le reste, un conseil : « pour vivre heureux, vivons cachés ».

Agur