Conte ordinaire des Basses Pyrénées (1); du Hameau à l’Océan ou du Vert au Rouge

Bien sûr, l’erreur. La faute. Et tous ces spécialistes qui s’en donnent à cœur joie. Le monsieur qui parle sur la chaîne cryptée, en train de détacher chaque syllabe, pour nous servir son discours, de non-suspense haletant. Tous ces habitués des réseaux sociaux, qui tancent le jeune pilier Géorgien. C’est curieux l’importance donnée à la nationalité. Dans certaines circonstances.

Quoiqu’il en soit, à la dernière minute, au-delà des quatre-vingts normalement prévues,  la Section Paloise s’impose dans son joli écrin. Un fait à retenir. Outre le « retour » de Domingo et plus géneralement l’espèce de trafic de joueurs de Première ligne, qui entrent, sortent, et reviennent…Une règle de remplacements « libres », sûrement à envisager, à moins que des fins de match, comme France-Galles, ce printemps, ne deviennent la nouvelle norme. Ce qui ferait le bonheur de plus d’un annonceur, n’est-ce-pas ?!

Un fait à retenir, disais-je. L’entrée sur le terrain de Morgan Parra. Regardez le score et son évolution. Il entre, prend la place de demi de mêlée ;  son équipe marque un essai. Ensuite, non content d’orchestrer le jeu Clermontois, il botte et réussit tous ses tirs au but. Jusqu’à cette dernière action, qui n’en est d’ailleurs pas une, mais plutôt un fait de jeu, il a placé son équipe sur une trajectoire « gagnante »…En vingt-cinq minutes.

Il restait donc aux joueurs de la Section, à parcourir, un tour d’honneur-mérité- coiffé de verts bonnets. Sûrement la marque de quelque Père Noël écologique, n’est-ce-pas ?

Ah, oui, vous avez raison la marque du distributeur de carburant s’écrit en rouge. Au Hameau, et ailleurs. Effectivement, le lien n’est pas évident. Enfin si, de vert et de rouge, me voici revenu au Pays Basque. Ici aussi, on chante avant le match. C’est prudent en ce moment. Les occasions de chanter aprés, ne sont pas si nombreuses.

Le stade de Bayonne a un gentil petit goût d’inachevé, celui de Biarritz ne se remplit pas. Si prés et si loin de la préfecture.

Agur