Récits déglingués de peu…

Les lits nouveaux sont arrivés. Moelleux, ou pas. Doux, dur, d’eau, de sable, de cailloux, d’herbe.

A commandes numériques. Ce qui pourrait se traduire par une télécommande avec des chiffres indiquent des programmes. Mais dans cette situation, évidemment, c’est l’écran frontal de la chambre, sur lequel s’affichent les différents programmes, qui officie. Votre regard, s’arrête sur un programme, vous confirmez votre choix, par un clin d’œil.  L’opération est à renouveler, la voix de l’hôte ou de l’hôtesse, vous demandant, cette fois,  une confirmation vocale.

Le top du moment est le « 8 de chez Trinka », parmi les dix programmes proposés par la marque célèbre. Ce délicieux programme permet, en effet,  de s’enfoncer.  Mieux, de « s’enfouir ». Au fur et à mesure de votre station horizontale, vous descendez, dans un matelas qui se creuse tout doucement, imperceptiblement. Quelle que soit la hauteur initiale, le matelas vous emmène jusqu’au plancher ;  l’enveloppe ultime de vingt centimètres d’épaisseur se déclenchant aussitôt pour un atterrissage en douceur.

Au bout d’une heure, comme lors d’une pressothérapie, la couette comprime un peu davantage votre corps. Dés l’endormissement, le dispositif s’arrête automatiquement. Tous les scénarios prévus sont disponibles et peuvent être visualisés, é-vi-dem-ment !!!

La prestation vaut aussi pour les siestes, ou des temps de sommeil en journée,  mais elle ne concerne que les lits à une place. Le dispositif est encore expérimental. Il  sera sur le marché, dans quelques semaines.  Peu de temps aprés le nouvel accord concernant les montants diminués des pensions de retraites- complémentaires. Une coïncidence tout à fait fortuite ; vous pensiez à autre chose ?