« Ce qui nous lie »…

Une réplique, dans le film. « J’étais parti pour le fuir, je suis revenu à cause de lui »…

Le fils parlant du père.

Quelques variations possibles :

A cause de lui, je ne suis pas allé au bout de ma fuite.

J’étais parti pour la fuir, je suis revenu.

J’étais parti, je suis revenu à lui.

J’ai fui, je suis revenu.

Partir pour fuir.

Fuir.

Partir.

Revenir.

Revenir grâce à lui.

Revenir grâce à elle.

J’étais revenu de le fuir.

De la fuir, j’en étais revenu.

Je suis revenu de ma fuite, grâce à lui.

De ma fuite, grâce à elle, je suis revenu.

Je suis revenu pour fuir sa cause.

Je suis revenu pour partir.

Je suis revenu en grâce.

Je suis parti.

Revenu.

« Dis quand reviendras-tu ?* »…

 

 

Quand reviendras-tu ? Barbara chante. Si beau. Si fort. Ancré.

 

 

2 réflexions sur “« Ce qui nous lie »…

Les commentaires sont fermés.