« Refroiffement »

dav

Difficile à admettre. Mais il semblerait que contrairement à ce qui se dit, l’Océan a reculé. A Guéthary, en tous cas. Oh, pas de beaucoup, je vous le concède, mais c’est à noter, n’est-ce-pas ?!…Ce panneau en atteste, à une centaine de mètres du rivage.

L’évolution des espèces est cependant confirmée, elle. Les baleines, en effet, n’empruntent plus ce chemin, se tenant par la taille, s’aspergeant pour rire…Non, cela n’existe plus . Certains humains arpentent ce sentier, d’autres y courent, pour se détendre, pour se prouver, éprouver, c’est selon.

Les baleines vont disparaître, les humains…Bien oui, les humains. Avec cette habitude du débit, exprimée dans nos vies à crédit, cette habitude du dédit qui nous tire par la manche, cette injonction à paraître et à consommer qui nous pousse par-derrière. Nous pourrions quitter le sentier, nous aussi. Ou être submergés. On s’en approche. « Jusque ici, tout va bien. »