Aste Nagusia Bilbao ; « Prenez et mangez… »(1)

dav

En descendant vers le Teatro Arriaga, lieu de lancement des Festivités, le flot humain grossit. L’ambiance est bon enfant. Les panuelos noués autour du cou, sont bleus, parfois ornés de motifs. Parfois non. Les txosnas installées pour l’occasion, sont des bars décorés, à mi-chemin entre le « char mobile » des Fêtes de Bayonne, et un décor de studio, ou d’attraction. De théâtre. Une structure éphémère qui dit, traduit un sentiment d’appartenance, des émotions, des désirs, une lutte aussi.

Celui-ci, intitulé « Boucheries  Vaticanes » a figuré différents morceaux de viande, non pas par des animaux, comme il est fait habituellement. Des paroles bibliques, au premier degré. Une injonction à prendre et à manger, à prendre et à boire. Une parole d’évangile, sur le  fronton de cette txosna-là.

sdrAprès cet appel aux nourritures terrestres, chemin faisant, cette inscription  :  » liberté d’expression sexuelle », depuis une autre txosna.  Je ne sais ce que cela recouvre exactement. Mais je suis tout à fait favorable à la libre circulation des personnes des caresses et des baisers. De par le Monde. Merci donc à cette fresque en  couleurs de me fournir une occasion de plaider en faveur des sens. En tous sens.

Bon dimanche ! Agur