Très

sdr

« Très » ne peut pas aller seul. Il est donc souvent accompagné. « Beaucoup » peut davantage agir par lui-même. Deux adverbes. « Très » est un superlatif absolu. « Beaucoup » exprime, lui, l’intensité.

« Très beaucoup » ne voudrait pas dire grand-chose. « Beaucoup très », non plus. Beaucoup trop, se pratique parfois. Très, toujours lui, accompagne aussi d’autres adverbes de manière, comme, « mal », « vite », « volontiers », quelques collègues de temps ; « souvent », « tard », « tôt », « longtemps »…

Beaucoup, le spécialiste en intensité, module, avec ses collègues de quantité, assez, aussi, autant, moins, peu, plus, presque, tout, très…Tiens, tiens, comme le superlatif absolu, se retrouve confiné avec d’autres adverbes de quantité.

Finalement, « trés beaucoup », ou « muy mucho »…Et pourquoi pas.