Fusion…

cropped-img_20161213_1144571.jpgCe matin dans la presse quotidienne régionale, les maires de Boucau et Tarnos sont interrogés. Ils évoquent un passé de séparation, décrété par la loi, il y a 160 ans. Et de mentionner les réalisations communes, les projets concernant les deux collectivités. A défaut de rejoindre les « Basses Pyrénées », on sent bien un penchant vers  les « Pyrénées Atlantiques »…

Un détail, par contre m’amène à réagir. Il est question de rugby. Du Boucau Stade, devenu le Boucau Tarnos Stade. Deux réflexions à ce sujet. D’abord, le Boucau Stade fut entre 1907 et 1988. Le Boucau Tarnos Stade n’est encore qu’un jeune adulte.

Ensuite et enfin, le stade mythique de Piquessary demeure dans les mémoires, les récits, l’idée-même du rugby à Boucau. Le stade intercommunal ceint d’une piste d’athlétisme a, malheureusement, entamé ce supplément d’âme qui était la marque du haut terrain sablonneux. Une appellation de fusion qui a transformé un antre hostile en une plaine sportive. Alors, une fusion pour moins d’effusions et d’émotions, une dilution au nom de la raison. C’est beaucoup moins « mignon ».

« Allez les Noirs ! «