Hegoa, le vent du café…

« Comparaison n’est pas raison ». C’est très vrai. Cependant ces deux lieux, s’ils constituent une halte délicieuse, évoquent chacun le Sud : « Hegoa » en basque.

L’un, à Hendaye, café donnant sur l’Océan. L’autre à Itxassou, résolument porté par le vent, Haize ; le « Vent du Sud ». Le café à Hendaye, est à un prix élevé, mais de la terrasse, l’on caresse l’écume, ou l’on touche la planche de surf.

DSC_0124

 

 

 

 

A Itxassou, le café est moins cher, mais tout aussi bon. Itxassou, la tête dans la montagne basque. Cinquante nuances de gris, ce jour-là, mais du gris des cieux, pas du chiqué, comme dans la littérature mondiale et ses « best-seller », vendus, lus et adjugés, avant même d’être tirés. Du ciel, du vrai de l’authentique !

DSC_0122

Non, comparaison n’est pas raison. Et d’ailleurs être raisonnable, ce n’est peut-être pas la meilleure manière de (bien) vivre ici, ni ailleurs du reste…Car, l’on peut prendre son café, le matin à Itxassou, aprés être allé saluer le Mondarain, l’Arzamendi ou le Baigura, puis profiter l’après-midi, les pieds dans l’eau, ou presque, d’un autre café !

Et c’est l’été, bienvenu, aprés un mois de mai à élire, ou plutôt à éviter, pour finalement continuer à subir la ritournelle capitaliste et ses atours. C’est l’été ; l’art des choix m’incite au café, ici ET là. Avec même une petite conversation rugbystique, pour évoquer le derby à venir, les bruits de couloir, plus résonnants que les pages des réseaux sociaux, prés du comptoir. Allez, allez !!!