La vie difficile des radars, par ici…

Sur la route qui mène de Chantaco à Louhossoa, j’en ai dénombré trois . Trois pensionnaires de la Départementale 918. Une route agréable qui vaut bien plus par sa montée vers Souraïde, ce troupeau de moutons souvent rassemblés au pied d’un grand arbre, avec la carrière en fond… Trois radars, disais-je, deux grimés de rouge, entre Chantaco et Ibarron. La couleur leur va bien. Ça … Continuer de lire La vie difficile des radars, par ici…

Évaluation !

« ……….. -Ne quittez pas, s’il vous plaît Monsieur, vous allez être sollicité pour répondre à l’évaluation de notre entretien, dont vous avez été satisfait… » Je raccroche. « Vous allez être sollicité par notre service, pour évaluer ma prestation, Monsieur, ne vous gênez pas pour dire tout le bien que vous en avez pensé… » Je raccroche. Dans l’enseigne américaine ou je transite, une feuille d’évaluation, sur le … Continuer de lire Évaluation !

Hondarra, drague de Bayonne

Ce lundi 19 juin. Sur le coup de 13 heures. Un bateau rouge, qui entre au port. Plutôt rapide dans l’allure. Une démarche pas rectiligne. Il se déporte vers la digue tarnosienne, pour mieux entrer dans le chenal de l’Adour. Bon, je ne m’inquiète pas. La drague suit son cours. Mais, alors que je m’en étais détourné, à hauteur du « souffre », j’ai la vision d’un navire … Continuer de lire Hondarra, drague de Bayonne

LEIKEITIO PORTUA…

Ils ne sont plus que deux. Un vert et un rouge. Quoique. Le vert se décline en bleu aussi. Avec une effigie révolutionnaire en figure de proue. Ondarzabal, il s’appelle. Le navire vert affiche « hasta la victoria siempre » et le Che sur fond rouge. Kalamua, le rouge, semble ancré dans ses convictions. Comme mon voisin de terrasse qui vient de se lever. Un homme jeune … Continuer de lire LEIKEITIO PORTUA…

Genesis* en Santander

La Ville de Santander et une banque ont permis l’exposition de Sebastiao Salgado*, intitulée « Genesis », sur la plaza de Velarde*. A proximité de la Calle Calvo Sotelo*… Dans cette manifestation d’art de rue, ou plutôt sur la place, il s’agit d’exposer les blessures de la nature. Le photographe est un homme ancré dans ses convictions, avec un engagement personnel au-delà de son activité artistique. Un … Continuer de lire Genesis* en Santander

Une petite cuillère

C’est une petite cuillère. Une cuillère à café qui porterait mal son nom. Une cuillère légère, presque plane. Une présence discrète, sobre. Rien d’une bombée, avec un gros bec pour verser et repêcher le sucre. Pas de courbe ou de forme généreuse. Une très légère poche. Jusque ce qu’il faut pour savourer le « Chocolate Mediteraneo ». Un breuvage épais qui ne se boit pas. Un délice … Continuer de lire Une petite cuillère

Mousse en verre

Il fait chaud, ici et là. Et même ailleurs. Il fait chaud.  Juin apparaît sans nuages, pour aller voter, à la plage. Un appel; celui d’une pause, d’un lieu ou l’on se pose, pour voir la vie s’écouler. Et le spectacle ne discontinue pas. Des mots prononcés hauts, des couples vieillissants écrasant leur sièges. Des observateurs qui se rassurent, à voir ces fesses, comme ces … Continuer de lire Mousse en verre

Santander : los Raqueros

Des statues d’enfants dans le port de Santander. De vertes statues. Vert, comme la couleur du fruit pas encore mûr, comme ces enfants sommés si tôt, trop tôt, de travailler, d’être une source de revenus. Dans les ports, ces petites créatures qui venaient nettoyer des conduits, dans les bateaux. Des endroits ou les adultes ne pouvaient accéder. Ici, des pièces de monnaie, qui leur étaient … Continuer de lire Santander : los Raqueros

Salamanca…Santander

Dans notre chronique du 27 mars 2017, il est question de Millan Astray, ce militaire espagnol, apostrophé par Unamuno, dans son discours célèbre. Je l’ai « retrouvé » à la Bodega Cigalena », à Santander. Beaucoup trop d’honneurs pour ce type, de trôner ainsi parmi de si belles bouteilles. Des vins délicieux, célèbres, sages, forts, tourmentés, exprimant les qualités du Terroir… Une carte du vignoble de Bourgogne, dans l’entrée, … Continuer de lire Salamanca…Santander

Carnet de route : de Galicia à Donosti (2)

Et comme il a bien fait l’Homme de la Mancha, de ne pas s’aventurer jusqu’en Galice… Malgré ce plafond gris, ces sentinelles d’eucalyptus, avec leur petit rictus, ces massifs boisés et ces viaducs. Ce beau ruban goudronné, que l’on a déroulé, jeté comme un tapis sous les pneumatiques des autos, des motos  et des camions. Ces balustrades bleues, pour enjamber les terres jusqu’au bout de … Continuer de lire Carnet de route : de Galicia à Donosti (2)