J’ai changé …de portable

Au début, c’était un téléphone. Un téléphone portable. Puis un mobile, un smartphone, un android…Je ne m’en suis pas méfié. Bien au contraire. Mais depuis quelque temps, posé, à mes côtés sur la table, au café ou ailleurs, pendant que je lisais le journal, il m’interrogeait sur le lieu ou je me trouvais ?!…Me demandant de lui indiquer si le lieu était ceci, ou cela. Me proposant des photos. Autant d’intrusions dans ma vie privée. J’ai été patient; j’ai pensé qu’il s’agissait d’attentions aimables, même si je les recevais mal. Et puis nous avons eu une conversation. Mais il a continué, comme si de rien n’était. A  intervenir de plus en plus souvent, m’épier, me traquer.

J’imaginais déjà la prochaine étape : cette personne vous plaît-elle ? Pensez-vous la revoir ? Avez-vous un lien d’amitié, ou d’estime réciproque ? J’ai même imaginé cet « ami qui ne me voulait pas que du bien », en train de prendre contact, à mon insu, avec des rencontres de hasard, amicales ou pas .

Alors, je me suis dit qu’il fallait réagir. Et j’ai pris une décision. Je viens de changer, j’ai acquis un…téléphone portable; un docile à clapet, qui ne fait que téléphoner !

 

 

PS/ Je remercie mes innombrables lectrices et lecteurs qui se sont émus de mon incapacité à me dépatouiller d’un smartphone. Je tiens également à les rassurer; je n’ai pas changé de « portable », d’abord parce que je sais que le paramétrage existe ( même si…) et ensuite, parce que le téléphone à clapet ne correspond pas à mon » standing ». Effectivement, même si j’ai loupé ma vie – au sens ou l’entendait ce merveilleux esprit de Seguela ; un individu brillant de son temps (!)- et que je ne possède pas de Rolex, j’ai un smartphone qui m’a…apprivoisé.