Les centres commerciaux

Qu’ils soient grands ou petits, je hais les centres commerciaux. Dans l’aménagement des villes, dans ces périphéries ou l’on nous presse d’acheter : du manger, du boire, des bruits qui sonnent et des bruits-qui-courent, des végétaux, des vêtements, des autos, des motos, des vélos, du carburant, des vêtements de sport, des vêtements qui donnent l’allure de sportif, des images, des boîtes à images, des téléphones, des iphones, des décorations pour les ongles, la maison, le jardin, la piscine, des produits qui sentent bon et plein d’autres qui nous rendent « cons », des mise en plis, des plis froissés et des mauvais plis…

L’aménagement des villes, avec ces centres commerciaux, ces parkings, ces pompes à essence, ces stations de lavage. Quand on a beaucoup de chance, comme à Anglet, on a même droit à des centres commerciaux qui jouxtent des centres commerciaux, et des magasins de jouets, de livres, de cahiers, d’électroménager, de la nourriture rapide et pas bonne, de la nourriture d’ailleurs, d’ici, des produits d’ici récoltés ailleurs et des produits d’ailleurs imités ici…Un régal. Un cinéma, des cafés, des boulangeries, des banques, des voies pour automobiles ou l’on peut foncer à 30 à l’heure, des ronds-points presqu’aussi grands que des terrains de rugby !

L’aménagement des villes…Quelle connerie ! Mais le meilleur est à venir, avec l’aménagement des villages. Comme à Itxassou, par exemple et  la création d’un centre commercial. Un centre commercial, excentré, tout à fait logique! Un centre commercial, avec un centre médical, dans des grandes bâtisses blanches, avec une bande grise et des contrevents gris, également. Un boulanger pâtissier, un boucher, un vétérinaire, une pharmacie, des soignants, une impression de plans. Un parking, un rond-point, un lotissement tout prés, des logements collectifs en bordure de route. Itxassou, comme la grenouille qui voulait se faire plus grosse … Ou tout simplement cette propension à imiter. A faire et à répéter, ici, ce que font les « grands » là-bas, et pas forcément le meilleur de ce qu’ils font !