Ils vont voter, et puis aprés…

Ce texte. Très largement inspiré de celui de Léo Ferré : « Ils ont voté ».

 

A porter ma vie sur mon dos

J’ai déjà mis cinquant’cinq berges

Sans être un saint ni un salaud

Je ne vaux pas le moindre cierge

Marie maman et tous les autres

Qu’on figure ou bien qu’on murmur

Un sandwich puis une frite

Et du reste je n’en ai cure

Ils vont voter et puis aprés ?

J’ai la mémoire qui efface

Et les souvenirs éborgnés

Quand je me souviens de l’enFrance

Il ne m’en vient que la moitié

Et vous voudriez que je cherche

La moitié d’un cul à botter ?

En ces temps bénis de dèche

Ils n’ont mêm’plus d’cul les Français !

Ils vont voter et puis aprés ?

C’est un pays qui m’horripile

Pas moyen de se faire Anglais

Ou Suisse ou con ou bien débile

Partout ils sont croquevillés

Faut les voir à la télé-une

Avec la marche du bel homme

Et leurs bulletins dans les burnes

Et la discorde aprés la pomme

Ils vont voter, et puis aprés ?

Dans une France biophile

Je mettrais ces changeants ronchons

A discuter et à débattre

Sans la télé ni ses patrons

Et puis assis sur une chaise

Un iphone dans  chaque main

Ils chanteraient la Javanaise

Avec des écouteurs latins

Le jour de gloire est arrivé.