Avant-match à Armandie, ce jour

En marchant avec le peuple des pèlerins vers Armandie, à Agen, j’aperçois les lumières des projecteurs. Il est quatorze heures. Et le match ne se joue pas en studio. La Cop 21 n’est pas passée par les stades de Rugby. Avec toute la lumière de cet aprés-midi, l’éclairage des projecteurs semble tout simplement inutile.

Sur la pelouse le speaker obstiné n’en finit pas de répéter « ici, ici, c’est… » et des « faîtes un maximum de bruit ! », c’est consternant.

D’une part, en géographie, nous valons beaucoup mieux que cela. Personne ici n’a l’impression d’être à Nice, Antibes, Strasbourg, ou Quimper, ce jour !

D’autre part, à être soumis ainsi à des questions-injonctions aussi stupides que :

« Est-ce-que vous êtes là ? » nous allons y laisser tout ou partie de notre santé mentale.

Peu de temps aprés, Rémi VAQUIN fait son entrée sur le terrain,  donnant la main à deux enfants. Pour son (avant-)dernier match à Armandie, sous les couleurs du SUALG. Bonne route !