Des lions à Cambo, et pourquoi pas des crocodiles à Chiberta ?

Des lions à Cambo-les-Bains…Des touristes, des curistes, des palistes…Oui, des palistes, pas des fabricants de palettes ou des designers dans la veine « industriel », mais  plutôt des joueurs d’instruments, type « pala »,  par opposition aux joueurs de main nue. Mais des lions ? à Cambo ?!…

D’abord des « schboiiiing », puis des « chhtttiiiing », selon que des barres métalliques reposent sur le bitume, ou sur d’autres barres métalliques. Puis un grincement, qui me donne à penser à quelque chose que l’on scie, si ce n’est quelque manivelle grincheuse pour hisser un mât. Ce sont les magiciens du Cirque qui s’installent. Je m’approche. Les lamas avec les chevaux, placides, dans un enclos . Les fauves, enfermés, sur la hauteur. Comme s’il fallait tenir compte de leur statut suprême.

Une poutre trés fine. Une jeune femme qui répète ses gammes, vêtue d’un jogging.  Une petite fille à ses côtés, une longue tresse. Les hommes s’activent gentiment; il est prés de quatorze heures. La jeune femme refait ces gestes, qu’elle a peut-être elle-même accompagnés d’un même regard émerveillé, dans  son enfance. Une transmission, une perpétuation. Une vie familiale nomade, avec ses rites, ses exigences, cette faculté de s’exercer au quotidien sur une scène tout le temps montée, puis  démontée par les artistes eux-mêmes.

Des véhicules qui s’annoncent, une vraie volonté de ne pas passer inaperçu, et cette aspiration au « paisible »,  avec la force de la conviction, l’amour du métier bien fait, ces instants de bonheur qui seront livrés à « domicile » si l’on peut dire; directement dans les mirettes des petits et des grands ! Ces images qui peupleront nos vies d’enfants, et que nous retrouverons plus tard, enfouies, mais toujours, jolies.

Une fin de journée ou un soir avec une menotte- comme disait ma grand-mère- une menotte dans la main  d’une maman, d’un papa, d’une mamie, d’un papi. Des étreintes mignonnes comme autant de repères pour aller dans la vie, et Devenir.

 

 

PS/ Donc pour les crocodiles à Chiberta, je ne crois pas, mais les lions à Cambo-les-Bains, oui, ils sont bien là.DSC_0005