Biarritz, Aurillac, Bayonne, Grenoble

Comme un bel aperçu de culture géographico-rugbystique. Une chronique de fin, aussi. Une fin chronique pour les deux-derniers cités. Une fin annoncée, depuis l’an passé, et la phase « aller ». Un aller-et-retour pour les résidents de Jean Dauger. Un dernier match, de derniers, pour atterrir en ProD2. Bref, une « conduite de Grenoble » pour les deux équipes du Top 14.

Pour les deux premiers cités, c’est aussi une fin proche et des « adieux ». Une fin de parcours et un parcours « un peu court » pour les Cantalous. Ils tournent une page avec le départ de leur entraîneur Jeremy Davidson et un air de fête pour le 7 mai à Jean Alric.

Les Biarrots sont dans l’emballage final. Pas forcément emballant. Des sorties , comme des pertes, « lourdes » – dernière en date à Colomiers- et une ultime bataille à Mont-de-Marsan, redoutable. Ce vendredi, à Aguilera, devant les sirènes et les pèlerins venus nombreux, il faudra gagner et marquer beaucoup. Rafler la mise, toute la mise, pour espérer jusqu’à la dernière journée…Messieurs, à vous de jouer !