Après « Moi Président »…

IMG_20170415_165456Et la Finance est passée. Facilement. Elle s’est amusée d’une résistance si faible. Quelques années plus tôt, Eric Cantona nous incitait à résister en ne déposant plus notre argent dans les banques. Beau combat, hélas évoqué par un mauvais héraut…

Le locataire de l’Elysée n’était certainement pas « ce héros au visage si doux » et encore moins le héraut pour annoncer ce combat, qui tarde à avoir lieu…

Les poètes, pas seulement, mais les poètes disent, écrivent et parlent…

Retenons, la parole de Patrick CHAMOISEAU* :

« Les poètes déclarent que le racisme, la xénophobie, l’indifférence à l’Autre qui vient qui passe qui souffre et qui appelle sont des indécences qui dans l’histoire des hommes n’ont ouvert la voie qu’aux exterminations, et donc que ne pas accueillir, même pour de bonnes raisons, celui qui vient qui passe qui souffre et qui appelle est un acte criminel. »

Patrick CHAMOISEAU, une idée de lecture entre maintenant et dimanche. Quelques minutes de sérénité en ces temps troublés. De la poésie qui dit et qui caresse nos cœurs et nos âmes.

 

 

Patrick Chamoiseau, né en 1953, à Fort-de-France, est un écrivain. Auteur de romans, de contes, d’essais, il a également écrit pour le théâtre et le cinéma. Le prix Goncourt lui a été décerné en 1992 pour son roman Texaco.