Politique; claques et clics

Le quotidien régional aborde la rubrique « JUSTICE » selon chaque candidat. Le palmarès est éloquent :

-CHEMINADE, création de 10 000 nouvelles places …

-MACRON, création de 15 000 nouvelles places…

-FILLON, création de 16 000 nouvelles places…

-DUPONT AIGNAN, création de 40 000 nouvelles places…

-LE PEN, création de 40 000 nouvelles places…

Cette liste de « non-mérite » pourrait donner à sourire, mais elle me fournit l’occasion de deux rappels. D’une part, le coût moyen d’une année de prison pour une personne détenue est estimé à 32 000 euros, tandis que le coût moyen d’une mesure en milieu ouvert est estimé à 1014 euros par personne ( source OIP, Conférence de consensus sur la prévention de la récidive, 2012.)

D’autre part, la construction de nouvelles prisons depuis 1987 a donné lieu à une accumulation d’une dette de 6,3 milliards d’euros (source OIP, toujours)…

Au « tableau d’honneur », ces cinq-là font valoir leur (in)compétence de gestionnaire avisé, corollaire d’une vision humaniste et réjouissante pour les cinq années à venir.

Cette analyse chiffrée illustre la logique d’enfermement et de répression, prescription commune à ces cinq candidats. Ici, un remède pire que le mal. Sans doute, aucun.