Instantanés sur la Côte Basque

Mercredi d’avril bien entamé. Soleil et vent; couple premier en cette journée. Le bord de mer en coup(l)e. Femmes par deux, lunettes de soleil, pareilles. Mère-fils, un portable au bout des doigts de l’enfant, comme dans un entre-deux…Deux jeunes femmes en maillot de bain, en terrasse, et un couple qui ronchonne, dedans « la tenue, c’est une histoire d’éducation, moi…patati-patata ».

Deux mines réjouies par la gourmandise, ce pêché magnifique. Glaces, crêpes. Sur la table, un instant abandonné, un couple en souffrance; la chantilly surtout qui suffoque, assise sur la crêpe et dardée par le soleil! Un petit être qui donne la main à son grand-père. Une grand-mère, le sac en bandoulière, prête à dégainer son porte-monnaie, comme sa petite-fille salive devant la marchande de glaces…

Une mère précédée d’un petit garçon, une casquette blanche et des lunettes de soleil, le visage écarlate de propulser sa moto rouge, en poussant avec ses pieds. Une halte au café, pour eux deux. On sert Léo, il dit « merci ».  Sa mère, qui n’a pas entendu : « on dit merci Léo ». Léo de s’exécuter, non sans faire remarquer : « j’ai dit deux fois merci! ».

Une journée de couples, de paires et de « bis », vous dis-je. Une facétie du douze avril ?!…