Biarritz-Oyonnax : avant le match (4) « Virginie a dit »…

C’est la voix d’Aguilera; elle gagne en notoriété . Filmée qu’elle est sur grand écran. De noir vêtue. De la voix. Une diction volontaire et affirmée. Obsédée par ce « slogan » venu d’ailleurs : « faîtes un maximum de bruit….Et c’est comme ça qu’on vous aime ». Elle n’aime pas trop le froid, non plus, cet hiver elle nous a invités à se mettre au chaud, souvent…Comme pour nous rappeler le froid de l’enceinte, quand les résultats, en plus, n’étaient pas là!

Juste une précision, Virginie. Le public d’Aguilera, ce n’est pas la mascotte, ni vous, qui le ferez monter en intensité. Le public d’Aguilera; il est là. Exigeant. Très exigeant. Gâté qu’il a été pendant des années . Il faut le faire vibrer. Et ça, c’est de la pelouse que ça vient . Chez les Francs-Maçons, on parle de « l’égrégore »-des personnes, les joueurs et le public- se focalisant sur un même objet. Ce sont ces moments qui font le plaisir d’être au stade. Incomparable.