Vent chaud pour quitter Avril

Quelques secondes. Le temps de souffler, en tourbillonnant, par saccades. L’air de rien(?). Un air chaud, comme une enveloppe bienfaisante, et puis…De contrastes en crispations; des nuages gris, le ciel voilé, des gouttes de pluie, très peu, comme un avertissement. Du calme. Un court répit. Une poussée. Des branches jonchent le sol. L’acacia, comme une poussière précieuse, en bord de chaussée. Liseré éphémère. Des victimes. … Continuer de lire Vent chaud pour quitter Avril

Donosti, la Concha et nous…

Fin d’avril, prés de la Concha. Soleil. Mais l’air est frais. Des inscriptions sur la plage, des dessins, comme l’Océan s’est retiré. Des passants qui passent. Pas trop pressés. Des conversations en français. Deux musiciens, prés d’un banc, dont un accordéoniste. Un couple jeune, et peut-être un jeune couple; elle avec son kway, sa démarche puissante, dans un fuseau gris ses jambes arquées et  chaussures … Continuer de lire Donosti, la Concha et nous…

Du mobilier…

Comme mon projet immobilier va doucement, et que je suis « pressé », je me penche sur le mobilier. Ainsi cette table pour m’orienter, me situer dans l’espace, que j’ai dénichée sur les hauteurs…J’entends déjà vos objections, mais si elle est « montée », elle pourra bien redescendre. Un peu lourde, oui, je le concède…Mais pas de toile cirée, ni de nappe en papier ! On pourra y poser … Continuer de lire Du mobilier…

Biarritz, Aurillac, Bayonne, Grenoble

Comme un bel aperçu de culture géographico-rugbystique. Une chronique de fin, aussi. Une fin chronique pour les deux-derniers cités. Une fin annoncée, depuis l’an passé, et la phase « aller ». Un aller-et-retour pour les résidents de Jean Dauger. Un dernier match, de derniers, pour atterrir en ProD2. Bref, une « conduite de Grenoble » pour les deux équipes du Top 14. Pour les deux premiers cités, c’est aussi … Continuer de lire Biarritz, Aurillac, Bayonne, Grenoble

Mémoire

D’un 26 avril à l’autre. Quatre-vingts ans séparent ces deux photos de la ville de Guernica. « …………………………………………….. C’était un temps déraisonnable On avait mis les morts à table On faisait des châteaux de sable On prenait les loups pour des chiens Tout changeait de pôle et d’épaule La pièce était-elle ou non drôle Moi si j’y tenais mal mon rôle C’était de n’y comprendre rien …………………………………………………… » … Continuer de lire Mémoire

Samedimerci!

Du covoiturage depuis le Pays Basque. Ambiance agréable et détendue, dés le matin. La conductrice, une « cousine » de l’enseignement, avec des convictions et un bel atavisme…Deux jeunes femmes discrètes et sociables. A Toulouse, « le tour du monde » de la cité des Violettes; de Ramonville à Jean Jaurès- bon présage!- puis Aéroconstellation, Andromède – jolie sirène sauvé par Persée… Un moment d’amitié; ici une pépite du … Continuer de lire Samedimerci!

Après « Moi Président »…

Et la Finance est passée. Facilement. Elle s’est amusée d’une résistance si faible. Quelques années plus tôt, Eric Cantona nous incitait à résister en ne déposant plus notre argent dans les banques. Beau combat, hélas évoqué par un mauvais héraut… Le locataire de l’Elysée n’était certainement pas « ce héros au visage si doux » et encore moins le héraut pour annoncer ce combat, qui tarde à … Continuer de lire Après « Moi Président »…

Me loger au Pays Basque (3)

Mon projet avance, doucement. La tâche n’est cependant pas aisée. Si les pièces d’eau, sont dans le domaine du « peut-être », les pièces de vie- au passage, pourquoi pièce de vie ? Y aurait-il une pièce ou l’on défaille, mais que l’on ne nommerait pas ?…- les pièces de vie, disais-je, me posent problème. Peut-être vais-je m’inspirer de cette structure qui tient lieu d’abri pour attendre … Continuer de lire Me loger au Pays Basque (3)

« Parlez-moi de moi, y’a qu’ça qui m’intéresse »*

Ces types qui marchent, moi, ça m’inspire. Plutôt Axel KAHN* que Jean Lassalle*, d’ailleurs. Alors, je m’y suis mis, moi aussi. Mû par le désir de profiter, de jouir des paysages et des choses belles d’ici. D’aller à la rencontre, aussi. A ma façon, sans forcément me « la raconter »… Mais voilà, j’arrive et là-haut, une haie d’honneur! Moi, en toute humilité, je me suis mis … Continuer de lire « Parlez-moi de moi, y’a qu’ça qui m’intéresse »*

Excès d’Honneur !

Vingt-cinq économistes et prix Nobel mettent à mal la crédibilité du programme économique de la fille de (cf . « Les Echos »). Celle-ci n’a clairement pas mérité cet excès d’honneur. Comme si nous ne  nous en étions pas rendus compte, nous-mêmes. Comme si nous pensions peupler nos vies, nos villes, nos âmes, nos campagnes avec de l’inanité et de la préférence qui ne dit pas son … Continuer de lire Excès d’Honneur !