Les présidents en fusion; petit rappel !

Lors de l’annonce de la fusion entre Biarritz et Bayonne, le président de la Fédération,favorable à la fusion, s’était rendu à Bayonne, en personne. On sait ce qu’il advint. La  fusion parisienne, ne plaît pas au nouveau président.

Peut-être que dans les deux situations, les présidents n’auront pas emporté la décision . Une nuance, cependant, pour l’homme de Gaillac. Sa position hostile, ne constituerait-elle pas une opportunité de s’opposer à la Ligue et de l’emporter dans le dossier des contrats fédéraux ?…

Quant au budget nécessaire au Stade Français, il sait ce cher Bernard, que l’argent même pas venu du Canada* (!)se traduit parfois en turpitudes.

Canada : En 2011, le groupe FACEM (une fondation…) devait investir aux côtés de B.Laporte, le Stade Français, sur la base d’un versement de douze millions d’euros…