« Un café et deux pigeons, Garçon* »

img_20170214_112809Alors, il faisait beau, et j’étais de bonne humeur. Pensez-donc, la gare de Bayonne. En plein sommeil…euh, en plein soleil, un mardi de Février!

Comme j’étais de bonne humeur, pas pressé, j’ai commandé un café, et demandé les toilettes…Las, pour les toilettes il faut sortir. Dehors, il y a une porte pour fermer, qui ne ferme pas. Mais il faut aller dehors. Enfin sortir du café, pour entrer dans les toilettes qui se trouvent dehors!

Je reviens des toilettes, soulagé, dérangé un peu par quelqu’un de la société, qui est entré alors que je me rhabillais…Mais sans insister, et qui a fermé gentiment. En sortant, je lui ai dit que je pensais que la porte était fermée. Il m’a répondu qu’il allait le faire remonter. Un monsieur sérieux. Et bien mis.

Et j’ai donc commandé un café, à la jeune femme qui ne s’était pas précipitée, comme j’allais aux toilettes.

« -S’il vous plaît, Madame, un café et deux pigeons

-Pardon?

-Un café et deux pigeons

-Mais enfin Monsieur, un café, oui, mais les pigeons c’est comme pour les toilettes, vous devez sortir…me dit-elle en souriant

-Bon, alors, je vais rester dedans, car je suis déjà sorti, m’enfermer dans les toilettes ouvertes, vous êtes bien aimable de me servir un café et deux pigeons…

-Monsieur! Sa collègue une jeune femme brune, elle, s’est avancée :

-Mais enfin monsieur, c’est pas rigolo à la fin…Si vous voulez des pigeons, vous allez avec un peu de pain, dehors…Je peux vous en donner du pain si vous voulez…On peut même vous servir un café en terrasse, et vous aurez des pigeons pas loin…Ah, ça vous va, ça?!… »

Attention, faut pas croire comme ça, mais moi quand j’ai une idée…Je la garde. Parce qu’il ne m’en vient pas tous  les jours, des idées! Eh, eh!!!

Alors, sans lever le ton, mais en la regardant dans les yeux, j’ai dit à la jeune femme qui m’avait indiqué d’aller aux toilettes dehors :

-Je voudrais un café et deux pigeons, Madame, s’il vous plaît… »

Et, sans attendre sa réponse, j’ai filé m’asseoir. Sans rien ajouter. Et les pigeons, ne sont pas « qu’idiots », comme chante Renaud…

« un café et deux pigeons »* à la façon de Fernand Raynaud dans le sketch célèbre  « Les croissants »…Formidable!