Tomate (2)

Allez au marché! Même si ce n’est pas le Temps pour être différent de ses semblables.

Allez au marché! Même si c’est l’Hiver, l’hiver de la pensée. La pensée courte. Non aux pauvres, aux noirs, aux gris, aux blancs, aux blancs-blacks-beurs,  aux verts, aux rouges, aux jaunes à ceux que Vercingétorix n’a pas reconnus, aux migrants, aux immigrés, aux émigrés, aux émigrants. Non aux chômeurs, aux travailleurs,aux prestations sociales, aux mineurs, aux chaudronniers, aux journalistes. Non à l’Autre. Aux autres, à tous les Autres, sources de nos maux. Des mots emballés dans des termes génériques, qui se targuent de nous faire travailler plus et plus longtemps pour l’exemple!

Allez au marché! Même si ce Printemps qui point,avec ses effets d’annonces, non suivies de faits, et ses non-dits qui feront mal, nous fera plier, ployer. Même si le fascisme a le pied marin, en héritage. Même si le filon se dessèche, victime de son abusive exploitation. Même si l’écologiste fait le nombre pour épaissir le centre-gauche, et le centre droit! Même si le béarnais croit que le jeune banquier-philosophe, ministre brillant, vaut une messe*, voire davantage! Même si le silence des non-votants fera plus de bruit que le charivari des électeurs-payeurs…

Allez au marché ! Viendra l’Été. Une saison pour oublier. S’échapper. Quitter les lieux, après l’avoir crié haut et fort…ou s’y ancrer davantage pour ne pas faire de peine à la Finance et lui demeurer soumise. Un temps condensé, l’été. Pour gagner beaucoup, vite, ou un répit pour se retrouver. Des nuits courtes pour se séparer. Accaparés par les cerises et les fraises. Le Temps des Cerises.

Allez au marché ! L’Automne, vous séduira par ses couleurs. Ses cucurbitacées aux noms magiques : potiron, citrouille, pâtisson, potimarron ou butternut, vive l’anglicisme! Ses formes variées et sa rousseur si joliment déclinée ! Ils vous feront oublier la rentrée en rang d’oignons, la peur au ventre.

Vous marcherez, croiserez des gens de la vraie vie. Ici, on peut vous en donner plus pour le même prix, sans annonce déplacée. Ici, on peut vous faire grâce des trois centimes…qui nous manquaient déjà pour « faire un franc! ».

 
« vaut une messe »* : expression attribuée à Henri IV, qui se convertit à la religion catholique pour accéder au trône de France. Henri IV, béarnais, comme…