Souriez, vous êtes filmés!

Dimanche, Bayonne, match du Top 14. L’arbitre suit l’action et parle au micro : « peux-tu me confirmer le plaquage à l’épaule de ?… »

img_20170130_154202

Au terme de l’action, il suspend le jeu. Les joueurs deviennent spectateurs. Chaque équipe de son côté, en train de regarder l’écran géant. L’arbitre et un assesseur, plus prés de l’écran. Toujours en train de dialoguer. Seuls, au milieu de 12000 autres! Avec des alliés de la surveillance, installés au chaud, isolés. Les spectateurs commentent aussi, à voix haute.

Et la sanction prend forme; double parfois avec une exclusion et une pénalité. La vidéo-surveillance. Le contrôle. Permanent. A l’entrée du stade, une fois, deux fois. Pour gagner sa place. Pendant le match, dix fois voire davantage. Pour rejoindre la réception d’après-match; et ses nourritures terrestres. Pour aller aux toilettes, bientôt. Souriez, vous êtes filmés!