Les punis…et les autres

A la fin des matches…A la fin des matches de rugby…

A la fin des matches de rugby, à Biarritz, il y a des gens qui sont punis. Certes, ils ont souscrit au châtiment. En toute conscience. De leur plein gré. N’empêche…Figurez-vous que ces personnes sont obligées de rester dans l’enceinte du stade. Au chaud. Pas tout à fait à l’abri des regards, mais presque. Obligés de composer avec du vin bouché et de la bonne chère. Sans aller « jusqu’au champagne tiède et aux propos glacés », évoqués par Jacques Brel, mais…Pour la plupart, il s’agit d’attendre les joueurs et leur encadrement, pour les voir. Leur parler, pouvoir dire « j’y étais »…

img_20170119_201636-1
En vitrine…

Et puis,  ces pèlerins du rugby qui arrivent au stade en devisant. « Oui pourtant Laporte et Simon, ils ne sont pas du même bord »… et qui repartent en riant et en s’apostrophant joyeusement! Ces pèlerins même pas pressés de regagner leur voiture. « Et cet arbitre, enc… » avec des mots vilains, parfois. Voire  qui narguent les punis, « arrivée à la maison, je vais me prendre quelque chose de chaud », « si on se dépêche, on va voir le dernier quart d’heure de RealSociedad/Barcelona ». Tout de même!