Dax/ Bourgoin :les pèlerins qui vont à Maurice Boyau*

Ce soir les pèlerins vont par paire, le plus souvent. Des paires sous forme de couples, pour les plus jeunes. Un homme et une femme. Sera-t-elle  lassée ou « empêchée » de suivre son homme, plus tard…Ou pas?

Des jeunes femmes dans leurs jeans, avec des bottes ou des bottines. Des doudounes, on ne dit plus trop « anorak »…Les bras ballants, avec des gants de laine au bout. Un sac à porter, à la main ou en bandoulière. Les jeunes hommes, en jeans, aussi; avec des chaussures de sport – les garçons, ils s’y croient!

Femmes et hommes avec un bonnet. Parce qu’ici aussi, évidemment, ceux qui vont au stade, en ont! De dos, par contre c’est beaucoup moins charmant. Les garçons cachent leurs mains, ou les réchauffent. Dans leurs poches. Soient, en haut, pour ceux vêtus d’un caban, soit plus bas. Les hommes figurent des manchots. Avec des portions de bras. Les hommes vont au rugby. Ils parlent de « jeu à la main ». Pourtant, ils semblent bien avoir perdu la main…Sur le jeu. Et sur le « je ».

Est-ce-que le « je » serait dans le sac?…

Maurice Boyau : aviateur français de la première guerre mondiale, international de rugby. Joua à Dax  de 1907à 1909. Une statue le représente prés des  guichets.